Référencement

L’utilisation des balises bold ou strong en SEO : texte en gras

Bold ou Strong ? Telle est la question en rédaction Web et SEO ! Mais est-ce vraiment diffèrent en définitive ? Découvrons-le :

 

En matière de SEO, on utilise tout un tas de moyens et de méthodes pour optimiser un texte, et le recours aux balises permettant de mettre du texte en gras en fait partie. Cependant pour ceux qui l’ignoreraient, il existe 2 balises qui mènent vers un même résultat visuel de son texte en gras :

  • La balise bold qui se traduit ainsi en html : <b> et </b>
  • La balise strong qui se traduit ainsi en html : <strong> et </strong>

Visuellement les résultats demeurent strictement les mêmes selon l’emploi d’une balise bold ou strong. Alors pourquoi 2 balises pour un même résultat de son texte en gras ? et laquelle des deux devrait-on utiliser pour améliorer son SEO ?

Il faut savoir que le gras que l’on utilise dans l’optimisation d’un texte SEO, est le dernier des éléments qui importe, si on considére au préalable les balises Hn de  H1 à H6

 

Les balises bold et strong en SEO : Mettre du texte en gras

Ne tournons pas autour du pot trop longtemps ! Les balises bold et balises strong ont la même valeur aux yeux des bots Google (oui les bots ont des yeux) et ce depuis de très nombreuses années. En clair, Google ne va pas privilégier le strong plus que le bold, ce qui a longtemps été véhiculé.

Pourtant la question a déjà été clarifiée par Matt Cutts il y a prés de 10 ans, mais est-ce que ça aurait pu évoluer ?


La distinction entre les 2 balises est sans doute ce qui a amené à conclure que la balise strong avait plus de poids en SEO. Dans le doute on a continué à privilégier la balise strong pour son référencement naturel plus que la balise bold.

Pourtant si les 2 balises existent, il y a forcément une raison ! mais ce n’est pas forcément celle à laquelle on pense ou l’on aimerait penser.

Le rôle de la balise bold

Le gras original si je puis dire ainsi, appartient à la balise bold, qui se traduit pour rappel par <b> en code html. Si vous mettez un mot ou une phrase en gras, voila ce que ça donnera en langage html :

  • <b>utilisation du bold </b>

Le but est de mettre en relief un texte pour attirer l’œil d’une part, et signifier généralement qu’il est important. Il a donc une utilité plutôt orientée vers la facilité de la lecture ; permettre une lecture diagonale en visualisant les éléments clés d’un texte par exemple.

De la même manière que pour tout le reste, il ne faut pas l’utiliser à l’excès, car Google va tout de même analyser le texte en gras pour comprendre son importance, dans le contexte global de l’article.

le rôle de la balise strong

La balise strong est identique en terme de résultat visuel mais sa signification diffère du fait qu’elle typifie un élément fort ou important du texte, d’où le terme strong. La frontière est donc infime entre mettre en relief un texte pour le souligner et dire qu’il est fort, voir important en quelque sorte.

  • <strong>utilisation du strong </strong>

STRONG

 

Comprendre et situer la valeur d’un texte en gras en SEO ?

Du point de vue SEO, les points majeurs et référents qui sont liés au texte au sein d’un article, sont généralement les balises Hn. Globalement, on donne un ordre de poids et de valeur SEO aux éléments de texte et aux balises. Il faut donc distinguer le poids et l’importance en SEO, des éléments qui mettent en relief du texte au vu d’avoir une lecture plus fluide.

 

Le choix de vos mots -lés pour vos balises hn et la balise title en seo

Cependant tout est important, car le contenu est formé d’un ensemble d’éléments indissociables, mais chacun d’eux a un poids. On peut considérer ainsi l’ordre de poids en SEO pour ce qui est du texte uniquement :

  • Les balises H1 à H6,
  • Le texte en gras
  • Le texte du contenu en lui-même (le texte brut).

On ne peut donc pas dire que la balise H1, est plus importante que le texte brut d’un article. Les 2 sont dans tous les cas indispensables et importants, mais la balise H1 a juste un poids supérieur en SEO du fait qu’elle oriente le contenu.

1. La balise H1

La balise H1 est majoritairement attribuée au titre d’un article par défaut. Mettre plusieurs H1 au sein des articles à la place des H2 n’a aucun intérêt, même si on peut le faire techniquement. On peut mettre plusieurs H1, mais il est mieux de hiérarchiser un contenu par soucis de logique SEO d’une part, mais aussi pour faciliter la lecture et acquérir les bons réflexes. C’est un peu comme un livre où vous avez un titre, des paragraphes, des sous-titres et du contenu bien évidemment.

Si rien ne distinguait tous ces éléments, vous auriez une lecture imbuvable se traduisant par une succession de mots de bout en bout. On pourrait aussi penser que plusieurs H1 au sein d’un article, se traduirait comme une même valeur à allouer entre un titre et ses paragraphes. Hors il est important d’avoir un fil conducteur, qu’il s’agisse d’un livre ou d’un contenu SEO. C’est juste une image !

2. Les balise H2 à H6

La balise H2 est donc généralement utilisé comme premier élément de titraille au sein d’un article. Elle souligne les différents paragraphes, alors que les balises H3 à H6 les sous-titres, sous-parties ou encore sous-rubriques, peu importe les appellations.

bold,strong

 

Ceci étant, on s’arrête majoritairement à du H3, sauf si les textes sont très longs et qu’ils nécessitent une structure et une hiérarchisation adaptées, en vue de faciliter la lecture pour l’internaute.

3. Le texte gras

Souligner ou frapper les points importants en gras, permettra au lecteur une lecture diagonale facilitée et pour Google de faire le lien avec le positionnement du sujet. Ne chercher plus entre bold et strong, c’est la même chose. Vous doutez ? restez sur du strong dans ce cas !

 

5. Le texte brut

Ce sont toutes les informations déroulées au sein de l’article, le rédactionnel en globalité, qui définira et traduira les éléments de titres, sous-titres etc. Ainsi si le texte arrive en dernier, on ne peut absolument pas dire qu’il n’est pas aussi important que le reste. Il exprime simplement le déroulé du titre et donc du mot-clé principal.

De la même manière que l’on insère des mots-clés au sein des balises Hn, on en insère également au sein du contenu en lui-même. Pas question de suroptimiser, mais de brasser le champ lexical de ses mots-clés pour que le contenu soit clair au vu du sujet, et pour que Google le positionne sur le bon champ lexical.

En définitive, c’est afin que Google interprète bien le contenu pour mieux le référencer.

4.7/5 - (8 votes)


 

AILLEURS SUR LE WEB

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page