Référencement

La méthode gratuite pour trouver des noms de domaines expirés

Voici comment trouver des noms de domaines expirés grâce à une méthode simple et gratuite ? A réserver aux débutants qui cherche un NDD expiré ou à en comprendre le fonctionnement.

 

Tous les référenceurs vous le diront : les noms de domaines expirés n’ont jamais été aussi populaires et certains d’entre eux peuvent parfois se vendre plusieurs milliers d’euros.

Si vous souhaitez changer de nom de domaine pour votre site WordPress ou capitaliser sur les domaines expirés, apprenez comment faire pour les trouver de manière gratuite. Si ce levier vous intéresse, il faudra alors passer par des méthodes payantes pour obtenir des informations pertinentes sur les NDD.

Néanmoins, pour en profiter, ce n’est pas toujours une mince affaire, et il n’est pas rare de voir certains éditeurs de sites novices passer des semaines entières à rechercher les noms de domaines parfaits.

 

Le choix d’un nom de domaine expiré

L’étape du choix d’un nom de domaine est cruciale : elle peut vous faire gagner des heures de travail, voir au contraire vous faire perdre beaucoup de temps. Ce n’est pas un hasard si de plus en plus de plateformes sur le web, proposent aujourd’hui des noms de domaines expirés : C’est un réel gain de temps dans la recherche, et dans certains cas, vous pourrez trouver la perle rare. Cependant une recherche efficace dans un but de booster son référencement naturel et/ou à titre professionnel, sera plutôt payante.

Mais si vous avez très peu de moyens et que vous avez du temps, il vous reste une méthode simple qui vous permettra de trouver des noms de domaines expirés sans avoir besoin de payer quoi que ce soit.

Le choix d'un nom de domaine expiré

Cette méthode n’est pas parfaite et elle ne sera pas aussi efficace que les autres existantes, mais elle est gratuite et permettra aux débutants SEO ou blogueurs, de comprendre les raisons pour lesquelles on fait une recherche de nom de domaine expiré. Notez donc que cette méthode ne vous permettra pas d’analyser les backlinks des noms de domaines. C’est très utile voir indispensable dans certains cas, mais cela nécessite des outils payants.

Pourquoi un nom de domaine expiré ?

Les NDD expirés ont un passif en SEO qui permet de partir directement sur un capital référencement des plus intéressants dans certains cas. D’où l’intérêt de trouver le nom de domaine qui se rattache à votre domaine, à moins que vous ne souhaitiez en faire un business. Ces NDD laissent une trace sur Google, et il suffit parfois de les réactiver pour bénéficier de leur génèse et du jus SEO qu’ils procurent.

 

Faire une recherche par mots-clés sur Google

Tout d’abord, rendez-vous sur Google ! Avant de faire une recherche, vous allez devoir modifier vos paramètres en cliquant sur la roue crantée en haut de l’écran puis en cliquant sur Paramètres de recherche. Dans cet écran, choisissez d’afficher 100 résultats par page, au lieu des 10 habituels.

Ensuite, faites une recherche sur le mot-clé que vous recherchez (comme « avis meilleur community manager » ou encore « choisir consultant social media » en fonction de votre projet). Vous obtiendrez alors de nombreux sites web qui se positionnent sur un mot-clé. Via une opération manuelle qui sera assez fastidieuse, ou avec des outils qui sont disponibles gratuitement en ligne, récupérez la liste de tous les domaines présents.

Faire une recherche par mots-clés sur Google

Afin de gagner du temps et maximiser vos chances de trouver des domaines expirés qui se positionnent dans Google, vous pouvez également utiliser la commande « -site: » Elle vous permettra de préciser une adresse de site web connu qui se positionne dans les résultats de Google, comme Wikipédia, Amazon, ou encore la Fnac selon votre domaine et dans le cas où un site est présent plusieurs fois.

Enfin, n’hésitez pas à réaliser vos recherches sur des dates plus anciennes, en vous rendant dans Outils > Date indifférente > Dates précises dans l’interface de résultats de recherche de Google.

 

Récupérez ces résultats dans un bloc-notes ou dans un tableau Excel ou Google Sheets, et notez bien le mot-clé correspondant. Bien évidemment, vous pouvez répéter cette opération avec plusieurs déclinaisons d’un mot-clé, notamment en utilisant les différentes suggestions proposées par Google.

 

Filtrer automatiquement les noms de domaines

Une fois que vous aurez récupéré cette liste de noms de domaines, copiez là et placez là dans un « parser » de domaines, c’est-à-dire un outil qui va s’occuper d’identifier tous les domaines en retirant les parties de l’URL qui ne sont pas nécessaires, ainsi que les doublons. Ainsi, un outil comme celui-ci transformera monsite.com/test.html en monsite.com.

Vous trouverez plusieurs outils gratuits en ligne, comme par exemple le site CheapNames qui propose une page DomainParser. En utilisant ce type d’outil, vous limiterez les résultats de votre liste et vous pourrez récupérer uniquement les noms de domaines à conserver.

 

Vérifier la disponibilité des noms de domaines

Une fois que vous aurez récupéré votre liste de noms de domaines filtrés via le « parser », il ne vous restera plus qu’à trouver des noms de domaines disponibles. Pour cela, il est inutile de les vérifier manuellement un par un : cela prendra beaucoup trop de temps ! D’autres outils gratuits vous permettent de vérifier la disponibilité de centaines de noms de domaines en quelques clics.

Vérifier la disponibilité des noms de domaines

En vous rendant par exemple sur la page Bulk domain search du site Name, il vous sera possible de coller tous les domaines que vous souhaitez vérifier. En seulement quelques secondes, le site vous indiquera les noms de domaines disponibles, et ceux qui sont déjà en cours d’utilisation.

Il ne vous reste plus qu’à trouver une opportunité à saisir et acheter votre nom de domaine ! Avant de vous précipiter dans votre achat, n’hésitez pas également à utiliser un site comme Wayback Machine ou le cache de Google : celui-ci vous permettra de voir à quoi ressemblait l’ancien site sur le nom de domaine que vous vous apprêtez à acheter !

 

 

En conclusion

C’est une méthode basique qui vous est présentée ici, mais elle est fonctionnelle et a le mérite de ne rien couter, et de pouvoir se familiariser avec les domaines expirés dans le cadre d’une recherche de performance en SEO.  Sachez que c’est un vrai business où de nombreux experts sont déjà positionnés, mais il suffit de trouver la perle rare pour gagner parfois des années de travail.

A un stade supérieur, il est indispensable de recourir à des outils payants, mais pour rechercher un seul domaine expiré, ce n’est pas forcément utile.

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Merci Laurent pour cette belle explication.
    En effet, de nombreuses agences web utilisent les balises Head (H1 – H2 – H3, ..) pour leurs avantages design, ignorant qu’en réalité Google les utilise pour identifier les mots clés.
    On ne compte plus les sites présentant des périphrases (exemple : aménagez vos sous-sols pour recevoir vos amis dans une atmosphère chaleureuse et décontractée) ou des slogans (moins cher c’est illégal) vides de mots alors que la société est peut probablement active dans la vente de vins. Les balises Title, H1, H2 etc devraient donc contenir des mots clés tels que : cave à vin, sommelier, rangement bouteilles de vins, …
    Et cet exemple est une histoire vécue 😂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page