Transfo. Digitale

La digitalisation des organismes de crédit spécialisé : Le boom du micro-crédit en ligne

La transformation digitale des organismes de crédit spécialisé, induit par un changement des modes de consommation.

Face à la progression incessante de la multitude de services proposés en ligne depuis le début du 21ème siècle, les sociétés bancaires ainsi que les organismes de prêt ont su s’adapter pour proposer leurs services en ligne à une audience croissante.

Et si les banques traditionnelles ont les moyens de s’adapter, leurs structures dite « classiques » représentent toutefois un frein important à leur adaptabilité. En effet, de plus en plus de professionnels et de particuliers se tournent vers les organismes spécialisés dans le crédit en ligne. Ceci afin de faciliter les démarches, mais aussi et surtout de les accélérer. 

A l’opposé, le secteur de l’immobilier bénéficie encore de l’appui principal des banques traditionnelles. C’est le cas pour l’octroi des crédits de sommes très importantes notamment. Le secteur passe généralement par un schéma financier institutionnalisé, tandis que le micro crédit est devenu le monopole des organismes de prêt, dont le secret réside dans la dématérialisation des transactions.

Cette transformation digitale du paysage bancaire s’est actée en 3 phases principales, décrites ci-dessous :

 

1. Le micro crédit : une solution adaptée au système économique du libre marché

Si le monde d’aujourd’hui est ultra connecté, il permet surtout aux particuliers comme aux professionnels d’avoir accès à toute une multitude de produits ou de services en ligne. Si bien que la demande mondiale a explosé à la suite de l’arrivée d’internet dans les années 2000.

Cette accessibilité des biens matériels et immatériels a modifié nos habitudes de consommation de manière exponentielle. De ce fait une famille aisée des années 1950, ne pourrait financièrement plus suivre la cadence de la  consommation actuelle d’une famille au revenu moyen. 

Le micro crédit

Afin de pallier à ce manque de fonds monétaires nécessaires à la classe moyenne pour consommer dans l’ère du temps, des organismes de prêt bancaire se sont alors spécialisés dans les micro crédits. Accessibles et nettement moins importants que les prêt immobiliers, ils permettent avant tout aux consommateurs de financer l’achat de biens intermédiaires.

Il n’est en effet plus rare d’avoir un crédit immobilier en cours auprès d’une banque, ainsi qu’un micro crédit auprès d’un organisme tiers pour financer une passion, un achat secondaire ou encore un besoin matériel lié à une activité professionnelle.

Ces micro crédits sont accessibles à toute la population française et leur succès réside avant tout dans leur facilité d’accès. Cet accès toujours plus rapide et aisé, c’est au web 2.0 qu’on le doit.

 

2. Un monde web 2.0 : instantanéité des services bancaires

Parfaitement adaptés aux modes de consommation de la société moderne, les services bancaires digitalisés sont disponibles dans l’immédiat à toute personne possédant un ordinateur, une tablette, voire un téléphone portable. Cette facilité d’accès aux services de crédits en ligne est en partie responsable de leur succès.

Un monde web 2.0 : instantanéité des services bancaires

De plus, il existe dorénavant des sites spécialisés dans la comparaison de services proposés par les organismes de prêt bancaire, mettant en comparaison les différents taux fixés, les conditions d’accès aux différents crédits, les plafonds mensuels autorisés, ainsi que les taux nominaux de chaque banque ou organisme financier. Libre à l’emprunteur de choisir le montant désiré ainsi que l’utilisation de la somme demandée auprès de l’organisme de son choix.

 

Cette accessibilité du crédit en ligne a aussi permis d’automatiser les opérations, auparavant fastidieuses, de demandes de prêt. En effet, chaque banque et chaque organisme spécialisé donne généralement une réponse de principe immédiate à une demande de micro crédit. Bien entendu, il faudra passer par une agence pour des sommes plus importantes.

Ainsi, si la demande des consommateurs en matière de prêt bancaire a largement augmenté depuis la fin du 20ème siècle, l’allocation des fonds s’est elle aussi accélérée, banalisant l’acte même du prêt bancaire, autrefois utilisé beaucoup plus rarement. De nos jours, il n’est pas rare que certains consommateurs souscrivent même à plusieurs micro crédits !

La sécurisation des échanges dématérialisés

Pour illustrer cette transformation digitale et cette accessibilité du service de prêt, il suffit de se tourner vers les applications mobiles. En effet, rare est la banque moderne qui ne propose pas son application de gestion de compte et de crédit bancaire en ligne. Cette instantanéité des services a aussi permis de banaliser le concept du prêt bancaire, qui est devenu un service de plus en plus généralisé auprès de la classe moyenne.

 

3. La disparition des transactions matérialisées : un vecteur d’accélération dans la digitalisation des prêts bancaires

Enfin, le troisième facteur qui a largement contribué à l’essor du crédit en ligne et à la transformation digitale des services bancaires en général est la dématérialisation de la monnaie. En effet, passer par une banque pour récupérer une somme importante en espèces est de plus en plus rare et de moins en moins sécurisé. De plus, les transactions digitales correspondent maintenant à la grande majorité des échanges monétaires.

Les consommateurs du 21ème siècle consomment majoritairement en ligne. Et quand bien même un particulier souhaite acheter en magasin, il n’est pas rare de réserver le produit en amont et en ligne via une application dédiée ! L’essor du « click and collect » en est la parfaite illustration. Ce nouveau mode de consommation a même  gagné le secteur de l’industrie alimentaire où certains actifs font même leurs courses en ligne avant de les récupérer en magasin rapidement.

La disparition des transactions matérialisées

La sécurisation des échanges dématérialisés a elle aussi grandement contribué à cet essor. De plus en plus de procédés sont maintenant mis en place par les banques et les organismes de crédit en ligne afin de garantir la bonne livraison du prêt ainsi que la bonne réception de ce dernier. Se déplacer avec une quantité d’argent liquide est devenu plus dangereux que d’effectuer une transaction digitalisée.

Même les sites de vente d’objets d’occasions proposent dorénavant des paiements sécurisés en ligne, en collaboration avec des organismes bancaires, afin de crédibiliser leurs offres et rassurer les acheteurs comme les vendeurs. 

 

Cette confiance en la digitalisation du système et de la société a largement contribué au boom des micro crédit en ligne. Souscrire à un crédit en ligne n’a jamais été aussi banalisé qu’à notre époque.

Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page