fbpx
Marketing Digital

Doit-on transformer sa curation en trafic avec snip.ly ?

Transformer sa curation de contenu en trafic à l'aide du raccourcisseur de liens snip.ly ! Etes-vous pour ou contre ? et comment se protéger ?

Partenaire Vidéo Journal du CM

Si vous utilisez les réseaux sociaux pour promouvoir une entreprise ou une marque, vous avez déjà dû entendre parlé de snip.ly.

 

Résumé

10 secondesQu’est-ce que snip.ly ? Un formidable raccourcisseur de liens qui permet l’utilisation de call-to-action. Pour ou contre l’utilisation de ces call-to-action dans snip.ly ? Sachez comment vous protégez et comment mettre en place snip.ly.

Bonne lecture !

 

Qu’est ce que ce snip.ly ?

Comme bit.ly, il s’agit d’un raccourcisseur d’URL. Comme snip.ly et d’autres raccourcisseurs d’URLs, snip.ly permet d’ajouter aux liens que l’on partage des codes de suivis (Analytics, pixels de réseaux sociaux, etc) et ainsi d’acquérir des données, faire du retargeting, etc.

Là où snip.ly va plus loin, c’est qu’il permet également d’ajouter un call-to-action aux pages de destination de ces liens. Cela fait forcément débat. Alors, doit-on l’utiliser ?

Contre l’utilisation des call-to-action dans snip.ly

Clairement, ce type de solution fait débat et la raison en est simple. Mettons nous à la place d’un blogueur, j’ai moi-même un blog et je publie régulièrement des articles. Je prends du temps pour rédiger des articles, les optimiser pour leur permettre d’attirer du trafic et donc de potentiels clients.

Derrière, je vois mes articles partagés sur les réseaux sociaux : je me dis « Super, mes contenus sont intéressants, je vais avoir du trafic ». Forcément sur mon site j’ai des call-to-action pour convertir mon trafic : formulaire de newsletter, bouton dans le header, pop-up, etc.

Qu’une marque vienne partager mes contenus en ajoutant son propre call-to-action, ça peut effectivement me gêner. Quelque part, elle me vole du trafic !

Voici à quoi cela peut ressembler :

Partage contenu avec snip.ly

Vous voyez ce petit call-to-action en bas à gauche, on peut mettre un logo, un petit texte et un bouton. C’est très voyant. En plus, il y a une animation lorsqu’il apparaît. Il est clair que le regard des internautes va être attiré : en même temps c’est le but !

Donc effectivement, certains de mes lecteurs vont partir vers le site de quelqu’un d’autre après avoir lu mon article que j’ai mis des heures à rédiger. Cela peut s’apparenter à du vol, ni plus ni moins, ou en tout cas du détournement de trafic.

J’ai pu lire sur la toile que beaucoup de blogueurs s’en plaignaient. Je peux les comprendre mais il faut néanmoins nuancer et ne pas crier au scandale.

 

Pour l’utilisation des call-to-action dans snip.ly

Ceux qui effectuent leur curation avec snip.ly sont clairs : optimiser sa curation pour acquérir du trafic. Clairement, si l’on a pas beaucoup de choses à partager sur les réseaux sociaux, la curation est un moyen efficace pour être visible sur les réseaux sociaux. Ajoutez à cela un call-to-action vers un bon lead magnet type livre blanc et vous générerez du trafic et des leads.

Bref, un bon moyen de rentabiliser sa stratégie social media. Finalement, on peut presque l’automatiser en utilisant des flux RSS de sites internet d’autorité (comme le journal du CM pour la thématique webmarketing), Zapier, Buffer et donc snip.ly.

Maintenant, comme je l’ai dis, cela peut revenir à voler le trafic d’un site. Seulement, je m’interroge ; sans snip.ly, aurais-je partager ces articles ? Aurais-je été aussi actif sur les réseaux sociaux ? Peut-être pas !

Quand je partage des articles sur mes réseaux sociaux, je fais profiter l’éditeur du site de mes abonnés, de ma visibilité, je lui apporte donc du trafic ! Je ne vois rien d’anormal à pérenniser cette activité en ajoutant des CTA. Sans ça, peut-être n’aurais-je jamais partagé ses articles.

Finalement, snip.ly permet de partager la valeur de la curation de contenu : l’internaute a accès à des contenus intéressants, l’éditeur gagne du trafic et celui qui partage ces articles récupère un peu de trafic.

 

Comment se protéger de snip.ly ?

Il n’y a aucune loi claire par rapport à snip.ly, donc la solution juridique n’existe pas vraiment. La solution n’est pas non plus d’insulter ceux qui utilisent snip.ly car finalement, en tant qu’éditeur nous pouvons tous en profiter et gagner du trafic grâce à ce type d’outils.

Par contre, il faut s’assurer d’avoir un site internet comportant de bons call-to-action, afin que les call-to-action de snip.ly ne soient pas les seuls sur le site lorsque l’internaute lira notre article.

Bien sûr, il est également possible de protéger son site de snip.ly. Cela aura pour effet d’afficher une page blanche à tous les liens passés par snip.ly. Personnellement, je le recommande pas, les internautes croiront que votre site ne fonctionne pas et vous ne gagnerez pas de visiteurs… Mais si vous le souhaitez vraiment, voici deux articles à lire pour se protéger du Clickjacking :

 

Mettre en place snip.ly

Mettre en place snip.ly est extrêmement simple. Sachez que snip.ly propose une offre gratuite, elle est limitée à 1000 impression du CTA, ce qui peut arriver vite. Ensuite snip.ly propose divers forfaits plus ou moins coûteux en fonction du nombre d’impressions souhaitées.

Il existe des alternatives, personnellement je recommande back.ly, pas d’offre gratuite mais des offres payantes proposant bien plus de fonctionnalités et d’impressions. Chacun de ces outils permet de configurer son CTA : image (logo ou photo), texte, bouton avec un lien personnalisé.

Ensuite, pour automatiquement transformer les URLs des articles que l’on souhaite partager en lien raccourci, il suffit de renseigner les flux RSS des sites concernés dans back.ly ou snip.ly. On obtient alors des flux RSS de liens raccourcis contenant notre call-to-action :

Flux RSS snip.ly

Ensuite, si l’on veut aller encore plus loin, on utilise Zapier et Buffer pour automatiquement partager les liens sur nos réseaux sociaux.

Dans Zapier, on crée un Zap RSS -> Buffer :

Snip.ly Zapier

On peut soit paramétrer en « partager immédiatement », mais je ne vous le recommande pas, vous risquez de publier 3 liens en même temps. On peut paramétrer en « Add to queue », là, cela va ajouter chaque nouvelle entrée à la file d’attente buffer.

Pour ceux qui n’aiment pas Zapier, je n’y suis pas parvenu avec IFTTT, pour ceux qui n’aiment pas Buffer, cela fonctionne aussi avec Hootsuite.

Avec une telle configuration, on peut automatiser sa curation sur les réseaux sociaux, gagner en visibilité, gagner du trafic et offrir de la visibilité à des blogs qu’on aime.

Et vous, que pensez-vous des solutions comme snip.ly ou back.ly ?

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 1 Average: 5]

Guillaume Guersan

Passionné de Marketing Digital et de nouvelles technologies, j'aime apporter de la lumière aux innovations de demain là où les géants occupent le terrain. Je suis responsable du Marketing Digital chez un éditeur informatique Normand et consultant Freelance en parallèle. Je me suis notamment spécialisé en création de site WordPress, référencement SEO / SEA et en gestion de campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn notamment).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Doit-on transformer sa curation en trafic avec snip.ly ?! This is the link: https://www.journalducm.com/transformer-curation-trafic-avec-sniply/