Marketing Digital

Comment réaliser un audit de site web ?

Avant d'entreprendre certaines actions sur le web, il peut être utile de réaliser un audit de son site internet. Voici 10 points pour aller à l'essentiel :

L’importance d’avoir un site Web pour une entreprise n’est plus à démontrer. Toutefois, pour être compétitives, les entreprises doivent aller plus loin.

Elles doivent veiller à ce que leur site Web en ligne offre la meilleure expérience possible aux visiteurs. Pour se faire, réaliser un audit de site Web devient une opération impérative. Cette mission doit s’articuler autour de certains points essentiels. Il faudra d’abord déterminer les axes d’évaluation du site.

Ensuite, vous devrez examiner les capacités du site en matière de présentation de l’information dans diverses situations d’affichage. Il sera aussi question de juger la performance du site et d’étudier la pérennité suivant les préférences de technologie.

 

1. Inspecter la disposition et l’ergonomie

Nous commençons par l’examen de la disposition et de l’ergonomie du site Web, il faut étudier la structure de votre page. Il s’agit précisément d’identifier la position du header, de son footer, de la zone principale.

Il faut vérifier que le site est conforme au principe de lecture. Les axes de navigation (par menus, moteur de recherche, etc.) doivent alors être adaptés pour permettre une lecture aisée. Vous devrez également vous rassurer que le contenu proposé est pertinent. Vérifiez que la navigation se prête à un contexte d’utilisation mobile et que l’internaute peut accéder à de nombreuses informations sans besoin de cliquer.

L’environnement de votre site permet-il une aisance de navigation au lecteur de sorte que ce dernier n’ait pas de difficulté à suivre le contenu proposé ? Les contenus les plus pertinents sont-ils bien présentés au visiteur ? L’audit de votre site Web doit vous permettre de répondre à cette question.

 

2. Évaluer les options de navigation

Pour réaliser l’évaluation des fonctionnalités, il faut repérer les éléments et la profondeur de navigation, et analyser le nombre de clics à faire avant de parvenir à un contenu.

Vérifiez que la navigation est pratique et observez comment elle se comporte en situation de « responsive » design. La navigation sur votre site doit être simplifiée et les informations doivent être accessibles en peu de clics, même s’il s’agit d’informations particulières. Le langage employé sur votre site Web est-il simple et adapté à votre lectorat ? L’audit de votre site devrait vous aider à répondre à cette question.

Procédez à l’analyse de la navigation sur des périphériques mobiles. Que l’internaute utilise une tablette, un smartphone, la navigation sur votre page doit offrir la même fluidité que sur un ordinateur. Les axes de navigation doivent rester accessibles, peu importe la situation.

 

3. Évaluer la vitesse de chargement du site

À présent, il faut analyser la célérité avec laquelle le site Web charge les contenus qui s’affichent. Essayez d’évaluer le temps de chargement en naviguant sur votre ordinateur.

Il faut prendre la peine de vider le cache du navigateur afin de mieux appréhender le temps mis pour charger la page. Après que vous avez visité un site internet, des données sont enregistrées localement sur votre machine. Les prochains chargements se feront plus vite, facilités par les fichiers stockés sur votre disque dur.

Audit : Vitesse du site web

Après avoir vidé le cache, mesurez le temps de chargement en vous servant de l’outil approprié sur votre navigateur. Essayez de vérifier le code du site. Pour ce faire, cliquez sur « réseau », basculez en vue générale et cliquez sur la page d’accueil. Notez alors la durée de chargement du site.

Vérifiez aussi l’état de la connexion, qu’il y a eu compression des transferts de données, et que le cache a été effectivement vidé. Vérifiez aussi si un RDC (réseau de diffusion de contenu) est utilisé.

 

4. Analyser le contenu réactif

L’analyse du contenu réactif consiste à étudier les fonctionnalités « responsive » plus avancées. Il faudra précisément déterminer si le site comporte des contenus adaptatifs. Soulignons que ce genre de contenus se présente différemment en fonction du contexte d’affichage.

Il est important de recharger la page de navigation, car le contenu adaptatif est censé être généré par le logiciel chargé de la gestion du contenu (le système de gestion de contenu ou CMS), en fonction de l’appareil sur lequel vous naviguez.

Il est possible d’employer les deux techniques : le chargement en utilisant de la programmation ou les media queries. Toutefois, cette dernière méthode est moins efficace, puisqu’elle stocke tous les fichiers dans la mémoire cache.

 

5. Analyser les images réactives

Pour un bon audit de site internet, il faut aussi examiner les images réactives. Les images sont des contenus multimédias importants pour un site.

Elles comptent parmi les éléments les plus pesants d’un site internet. L’utilisateur s’attend donc à ce que l’image s’affiche en fonction de ses paramètres d’utilisation du site Web. Il faut donc examiner la capacité du site audité à produire des images de tailles adaptées, qui ne doivent pas juste être affichées en taille réduite.

Il faut signaler que les méthodes d’image adaptative s’appuient souvent non pas sur la dimension sur le navigateur, mais sur la résolution de l’écran. Le plus important est donc de s’assurer de la capacité du site à générer des images adaptatives.

Vu leur taille importante, ce sont les images qu’il faudra bel et bien optimiser pour réduire le temps de chargement du site Web.

 

6. Examiner la page internet

Cette étape nous amène à revenir avec plus de détails sur la vitesse de chargement des pages du site. Il faudra se servir des outils en local et à distance.

On devra se focaliser sur les recommandations relatives à l’optimisation émises par ces outils. Elles seront utiles pour évaluer la performance du site et du serveur. Allez sur le site Web, sur le navigateur, et ouvrez une fenêtre de navigation privée pour vous assurer que vous n’utiliserez pas les caches du navigateur.

Audit site web : Analyse du site

Voici comment vous pouvez vous y prendre : ouvrez une autre fenêtre de navigation en effectuant la commande Control+Shift+N. après avoir chargé la page du site, faites un clic droit et choisissez l’option « Inspecter ». Ensuite, choisissez « Audit ».

Sélectionnez toutes les options et choisissez « Recharger la Page et Auditer au chargement ». Vous pouvez visualiser les résultats de votre audit qui s’affichent à l’écran.

 

7. Identifier le Système de Gestion de Contenu et le framework JavaScript

Il est important de déterminer le langage et les frameworks qui ont été utilisés. Cela va permettre de bien évaluer la pérennité du site Web.

Remplir ces formalités est utile, car cela servira de base pour effectuer vous-même les mises à jour du site les cas échéants, ou pour confier la tâche à votre prestataire. Vous pouvez débuter par l’utilisation de l’outil d’analyse du code source ou d’inspection de page. Vous pourriez vous servir de l’affichage du code source afin de bénéficier d’une vue plus importante et d’éviter d’être surchargé par les outils d’inspection.

Essayez de détecter le CMS employé pour la gestion du site. Si vous n’obtenez aucune information qui vous permette de déterminer le CMS, alors c’est une indication qu’il doit être complexe de pirater votre site. Cela dénote d’une maîtrise évidente de l’administrateur en matière de pérennité du site.

 

8. Établir la compatibilité W3C HTML et CSS

Il faut à présent passer au crible du validateur W3C. Il s’agit du consortium qui fixe les normes et standards de la toile. Vous devez donc veiller à ce que le site audité soit conforme à ces normes.

La conformité avec ces standards permet de garantir que le site est facile d’accès et qu’il est compatible avec un maximum de périphériques. Basculez sur votre navigateur et rendez-vous sur le site des validateurs W3C. Rentrez-y l’adresse du site sous audit. En peu de temps, vous obtenez donc les résultats de l’analyse de votre site.

La procédure est la même avec le validateur CSS. Vous rentrez l’adresse du site et ensuite vous exécutez le test. Vérifiez alors s’il y a des avertissements et des erreurs. L’absence de ces deux éléments permet de garantir la validation HTML et CSS.

 

9. Contrôler et valider l’accessibilité

L’accessibilité d’un site Web est un paramètre qui obéit à des normes et standards bien précis, tels que la norme RGAA. Il faut choisir un outil qui valide l’accessibilité du site en fonction du standard français, RGAA.

Vous pouvez opter pour Reporting Opquast. La certification d’accessibilité n’est pas conditionnée par l’exécution de tests valides en totalité. Un score qui avoisine les 100 % est suffisant dans le cadre de votre audit. Toutefois, l’attribution d’un vrai label d’accessibilité de votre site nécessite que fassiez recours à un expert.

Ce dernier procédera à l’audit manuel de votre site et pourra être amené à se servir d’outils automatisés. Ce professionnel sera naturellement accrédité à vous attribuer une certification d’accessibilité.

 

10. Les infos et les Call-To-Action

Afin de permettre à vos clients et votre audience de facilement trouver l’information sur votre site, vous devez vérifier leurs accès. Vérifiez premièrement que l’accès à une page contact est clairement disponible depuis votre menu.

Ensuite si vous avez une ligne directe, une hotline, ou un moyen mis à disposition pour vous joindre en dehors d’un formulaire, est-il visible ? Ex : un n° de téléphone, un email spécifique etc…

A présent vérifiez pour chacun des points suivants si l’accès est évident :

  1. L’adresse postale
  2. Les coordonnés des différents services (communication, marketing, commercial, SAV…)
  3. L’accès aux produits / services
  4. L’accès aux informations / contenu
  5. Les call-to-action : téléchargements, rappels, inscriptions…
  6. Les liens vers les réseaux sociaux
  7. Le formulaire d’abonnement à la newsletter
  8. Autres infos utiles…

_________

 

Vous êtes à présent mieux armé pour entreprendre l’audit de votre site Web. À la suite de ce protocole, vous pourrez mieux évaluer l’efficacité de votre site et en capter certains aspects techniques. Vous pourrez également être fixé sur la fiabilité et la pérennité de la technologie.

Sur la base de la méthodologie proposée, vous pourrez déterminer si le site a besoin d’être mis à jour. Il est donc crucial de tenir compte des différentes observations faites et des résultats afin de pouvoir peaufiner une éventuelle mise à jour.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 2 Average: 5]

Robert Foban

Spécialisé dans le référencement naturel et la rédaction de contenus optimisés SEO, je construis des stratégies éditoriales en totale adéquation avec les valeurs et ambitions des marques.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Comment réaliser un audit de site web ?! This is the link: https://www.journalducm.com/realiser-audit-site-web/