Sécurité

Phishing : qu’est-ce que c’est, comment le détecter et s’en protéger ?

En matière de cybercriminalité, le phishing ou hameçonnage, est un fléau qui touche de nombreux particuliers et d'entreprises sur Internet. Découvrez comment se protéger de ce fléau :

Bien qu’il soit avant tout un outil de communication, Internet n’est pas toujours utilisé de la bonne manière. Il existe de nombreuses personnes qui profitent de l’ouverture au monde qu’offre Internet à des fins malveillantes et de cybercriminalité notamment.

Ces cybercriminels multiplient les techniques et les astuces pour vous tromper. L’une des plus courantes est le phishing. Découvrez de quoi il s’agit et comment vous en protéger efficacement.

 

Phishing : qu’est-ce que c’est ?

Le phishing encore appelé hameçonnage en français regroupe l’ensemble des méthodes par lesquelles des individus tentent de dérober vos données personnelles. Ces dernières peuvent ensuite être utilisées pour usurper votre identité ou pire, vous voler de l’argent. Il peut s’agir d’identifiants, de mots de passe, de numéro de carte de crédit ou encore de sécurité sociale.

En raison de la fréquence de ce type d’attaques, l’usage d’une solution anti phishing semble judicieux. Toutefois, comprendre exactement comment cette technique fonctionne vous permettra de mieux vous protéger. Vous devez garder à l’esprit que le phishing essaye avant tout de vous atteindre psychologiquement.

Phishing : qu’est-ce que c’est ?

Par le biais des divers canaux qu’offrent internet, les cybercriminels tentent de gagner votre confiance pour vous pousser à communiquer volontairement vos informations. Il existe divers types d’hameçonnages, mais l’un d’entre eux est particulièrement récurrent. Il s’agit du phishing par courriel. En envoyant un mail de provenance apparemment sûre, les cybercriminels vous incitent à cliquer sur un bouton ou télécharger un lien.

Une fois que vous l’avez fait, vous avez mordu à l’hameçon. Ce bouton d’appel à l’action peut avoir différentes conséquences. Il peut vous conduire à un formulaire à remplir où vous mettrez des informations de paiement par exemple. Dans certains cas, le lien qui se trouve dans le courriel vous redirige vers un site internet où vous devrez vous connecter pour continuer.

Dès que vous entrez vos informations de connexion, elles sont dérobées par les cybercriminels. Ils ont la possibilité de les utiliser à leur guise à votre insu. Même si la méthode est assez vicieuse, elle possède des failles que vous pouvez repérer en faisant attention.

 

Comment détecter les tentatives de phishing ?

L’usage de solutions telles que mailinblack limite vos contacts avec ce genre de courriels frauduleux. Néanmoins, lorsque cela arrive, savoir les détecter vous donne un avantage considérable.

Comment détecter les tentatives de phishing ?

L’adresse expéditrice

Lorsque vous recevez un mail qui vous semble d’origine douteuse, pensez à vérifier l’adresse qui l’envoie. Vous fier uniquement à celle affichée devant vous n’est pas suffisant, car elle peut être modifiée. Par contre, en cliquant sur le bouton « répondre », votre système de messagerie vous affiche la véritable adresse expéditrice.

Si elle est différente de celle précédemment affichée, alors vous avez un premier indice d’hameçonnage. Il est important de noter que vous devez uniquement faire mine de répondre au mail pour vos besoins de vérification.

L’orthographe et la syntaxe

Lorsque vous lisez un courriel suspect, faites attention à l’orthographe et la syntaxe. Il est fréquent que ce type de mail soit fait à la hâte et utilise des formulations inadaptées au contexte. Vous pouvez donc retrouver de nombreuses fautes.

 

Le sentiment d’urgence

Susciter un sentiment d’urgence est souvent l’objectif principal du phishing. C’est cela qui vous fait passer à l’action sans prendre le temps de réfléchir. Raison pour laquelle vous y retrouverez toutes sortes de phrases qui traduisent l’imminence d’une situation.

L’impression qu’il ne vous est pas adressé

Dans la plupart des cas, le mail ne semble pas s’adresser directement à vous. En le lisant, vous ne vous retrouvez pas du tout. Il fait mention d’un service ou d’un site que vous ne vous rappelez pas avoir utilisé. Dans ce genre de situations, il est inutile de poursuivre la lecture. Il s’agit clairement d’une tentative de phishing.

 

Quels sont les autres types d’hameçonnage ? 

En dehors de l’hameçonnage par mail qui est le plus répandu, vous avez d’autres types de phishing qui se développent. Il s’agit en l’occurrence du phishing téléphonique. Dans ce cas en particulier, les cybercriminels vous appellent directement et se font passer pour votre banque.

En prétextant des problèmes avec vos comptes, ils demanderont vos informations bancaires. Cela peut se faire aussi par le biais d’un SMS.

Quels sont les autres types d’hameçonnage ? 

Vous avez également l’hameçonnage par les réseaux sociaux, qui devient courant avec le piratage de compte Facebook notamment. Les cybercriminels visent ici vos informations de connexion afin de pirater ensuite vos différents comptes. Cela est souvent facilité par le fait que les réseaux sociaux favorisent une circulation d’informations parfois personnelles.

 

Comment vous protéger du phishing ?

Le meilleur moyen de vous protéger du phishing est de vous munir d’un logiciel adapté. Il existe de nombreuses solutions conçues contre le phishing. Avec le bon logiciel intégré à votre boîte de réception, vous serez à l’abri. Il sera en mesure de détecter automatiquement et de bloquer les mails douteux. En une fraction de seconde, il vérifie l’expéditeur, le contenu et la sécurité des liens.

À la moindre incohérence, la réception du mail est tout simplement bloquée. Bien entendu, une protection complète n’est possible que si vous combinez son action à votre propre vigilance. Dans ce genre de mails, vous devez éviter de cliquer sur un lien et surtout ne pas envoyer d’informations personnelles.

 

L’usage d’un antivirus peut aussi s’avérer utile. Il vous protège des logiciels malveillants qui peuvent s’installer sur votre ordinateur portable à travers ces mails.

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page