Réseaux Sociaux

Que peut-être l’utilité d’un groupe Facebook de neurchi pour les marques ?

Les groupes de neurchi ! Vous connaissez ? Voyons un peu ce que c'est et comment les exploiter au sein de votre stratégie de community management :

 

Depuis un bon moment, des groupes de neurchi, verlan de chineurs, apparaissent sur Facebook.

Il s’agit de groupes où les membres publient des photos, des actualités et des mêmes sur une sujet. Et des groupes comme cela, il y en a pour tous les thèmes.

Cet article a pour objectif de se demander comment les marques peuvent utiliser ce type de groupes pour renforcer la communauté de ses clients.

 

Qu'est-ce qu'un groupe de neurchi ?

Les groupes de neurchi réunissent une communauté de passionnés pour un thème précis : religion, science, Histoire, personnalité publique, film, série… Et les membres de ces groupes créent, partagent des mêmes, des actualités et des vidéos en lien avec ce sujet.

Les groupes peuvent contenir un nombre de membre très variés et une activité inégale (ça peut aller de 5 publications par semaine à 100 publications par jour). Tous les groupes de neurchi sont privés et il y a un règlement à respecter.

Comme dans tous les groupes, il y a les membres actifs et ceux qui le sont moins, il y a aussi les membres « sous-marins » qui se contentent juste de suivre les publications. Dans les groupes de neurchi dynamiques, un véritable sentiment de communauté peut se former entre les membres.

 

Pourquoi une entreprise créerait-elle un groupe de neurchi ?

Une entreprise possède déjà une page sur plusieurs réseaux sociaux ? Pourquoi se fatiguer à créer un groupe ? Pour commencer, animer une communauté au sein d’un groupe est une étape de plus pour mettre en place un véritable sentiment d’appartenance à la marque.

Groupes Neurchi Facebook

La création d’un groupe de neurchi est donc une démarche pour accompagner l’évolution des activités des internautes de Facebook et rester à la page.

 

Comment une entreprise pourrait-elle utiliser un groupe de neurchi ?

Pour répondre à la question prenons un exemple :

Imaginons une entreprise qui vend des jeans. Cette entreprise a déjà une forte communauté active sur Facebook, Instagram, Twitter… et dispose d’une solide politique de communication. Le groupe de neurchi serait un moyen de renforcer le lien avec les internautes actifs (c’est-à-dire ceux qui interagissent souvent avec les contenus de l’entreprise) en leur proposant un groupe où ils pourront être un membre dynamique.

Ils pourront partager les photos d’eux ou d’un de leur proche avec un jean de l’entreprise, réaliser un même sur un aspect de sa vie liée à la marque (choisir un jean, sortir avec le jean…), bref, avoir les mêmes activités sur n’importe quel groupe de neurchi, sauf que le sujet traite d’une marque.

Groupes Neurchi Facebook

Il est aussi possible que les internautes produisent des mêmes pour illustrer des demandes à la marque. Le groupe de neurchi peut donc être aussi un moyen d’optimiser l’expérience client.

On peut pousser plus loin la logique. En encourageant les internautes à créer des mêmes sur votre produit, vous pouvez les utiliser pour vos pages. Les internautes auront ainsi la possibilité d’alimenter votre communication et cela renforcera encore plus la relation marque/client.

Imaginez maintenant les résultats si Netflix et Innocent créent des groupes de neurchi avec leurs internautes.

 

Ces groupes de neurchi peuvent-ils être utilisés pour plusieurs types de communication (B2B et B2C) ?

Dans un ancien article, je me suis posé la question sur la pertinence d’utiliser Facebook pour une communication B2B. Avec cette idée de réaliser un groupe de neurchi, la réponse peut aller dans le sens du « oui ».

Dans le cadre d’une communication B2B, créer un groupe de neurchi reviendrait à créer un groupe de passionnés pour leur métier ou lié à leur environnement professionnel. Les contenus devront donc être plus orienté par les évolutions liées au métier, l’actualité du secteur, la vie quotidienne au travail… Il est également important que l’humour puisse avoir une part importante dans les publications.

De cette manière, l’entreprise qui sera à l’origine de ce groupe aura rapidement accès aux nouvelles et gagnera en visibilité. Evidemment, ce n’est pas l’entreprise qui aura créé le groupe mais son community manager.

 

Quelle modération faut-il mettre en place dans ce type de groupe ?

Cela dépendra de la stratégie mise en place par l’entreprise. Il faut que la modération soit en phase avec les valeurs de l’entreprise et que les internautes s’y reconnaissent. Il se peut aussi qu’un groupe dynamique puisse vite devenir chronophage pour le community manager.

Le bon moyen de conserver la main sur le groupe serait de développer petit à petit le nombre des membres et de mettre en place une politique de modération progressif. Plus il y aura de membres, plus il y il faudra faire attention. Pour faire simple, la création d’un groupe neurchi pour une entreprise devra se réaliser par étape !

____

Les groupes de neurchi sont donc une tendance que les entreprises pourraient prendre en compte, afin de renforcer leurs relations avec leurs clients et les acteurs de leur profession. L’objectif est d’offrir un nouvel élan communautaire aux internautes et d’encourager les interactions dans un cadre plus intime.

ARTICLES JCM A LIRE


Valentin Baudena

Je suis Community Manager pour une startup d'impression 3D. J'ai suivi un parcours dans les sciences humaines et je suis plutôt branché dans la création de contenu comme la rédaction web et la créativité visuel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page