E-commerce

Exercer en tant que micro-entrepreneur en e-commerce : les points importants

Ce qu'il faut savoir pour créer une micro-entreprise et exercer rapidement son activité :

Choisir le statut d’auto-entrepreneur ou de micro-entrepreneur, c’est opter pour un régime simplifié dans la mise en place de son entreprise individuelle. Il s’agit du régime qui facilite la création d’une société à but lucratif, en permettant au candidat de bénéficier de démarches administratives ainsi que de procédures sociales et fiscales allégées.

Si vous comptez exercer sous ce statut pour lancer votre site Internet e-commerce, voici l’essentiel des points à connaître avant de démarrer.

 

Micro-entrepreneur : sous quelles conditions ?

L’option de la micro-entreprise s’offre à toute personne physique sans aucune distinction de sexe, de diplôme, etc. Il suffit de remplir les conditions suivantes pour pouvoir exercer rapidement :

  • Avoir la majorité ou être mineur émancipé.
  • Disposer d’une adresse physique en France.
  • Ne pas être un travailleur non salarié.
  • Disposer d’une carte de séjour temporaire (pour les ressortissants hors Union Européenne).
  • Avoir des notions de comptabilité et de gestion.

Comme vous pourrez le découvrir dans ce guide de la micro-entreprise, le candidat à la création de cette forme d’entreprise est libre d’exercer l’activité de son choix : libérale, commerciale ou artisanale.

Micro-entrepreneur : sous quelles conditions ?

Même pour travailler avec un site Internet e-commerce, vous pouvez exercer sous différentes situations dans le cadre de votre micro-entreprise :

  • A titre principal,
  • A titre accessoire,
  • En tant qu’étudiant,
  • En tant que demandeur d’emploi,
  • En tant que retraité,
  • En tant que salarié,
  • En tant que dirigeant assimilé salarié.

Attention toutefois, car il existe certaines professions qui ne peuvent être exercées sous ce régime :

  • Les marchands de biens ou agents immobiliers,
  • Les activités agricoles de la Mutualité Sociale Agricole,
  • La location d’immeubles meublés non professionnels,
  • Les professions libérales : notaires, magistrats, expert-comptable, etc., et celles indépendantes des caisses Cipav, CARSAT, CNVA,
  • Certains professionnels du secteur de la santé : médecin, pharmacien, infirmier,
  • Les œuvres de l’esprit avec droit d’auteur.

 

Les principaux avantages du régime de la micro-entreprise

Si la conception de votre site de vente en ligne peut s’avérer aisée grâce à une solution e-commerce tout-en-un, le choix du régime juridique pourrait, lui, être plus délicat. C'est du statut juridique, que dépendront de nombreux paramètres pour l’évolution de votre activité.

C’est notamment pour cette raison que la forme d’entreprise individuelle est recommandée.

Les principaux avantages du régime de la micro-entreprise

Choisir de créer son entreprise individuelle sous le statut de la micro-entreprise présente de nombreux avantages. L’un des premiers avantages est que les démarches de création sont simplifiées, comparativement à la SARL ou à la SAS. Par ailleurs, il n’y a pas d’apport en capital et le montant des cotisations sociales est proportionnel au chiffre d'affaires. En outre, si l’entrepreneur n’enregistre pas de recettes, il n’a pas de cotisations sociales et fiscales à verser.

Comme autres avantages, on peut aussi évoquer le fait qu’une réduction des charges sociales est possible grâce à l’ACRE (Aide à la Création d'Entreprise). La comptabilité de la micro-entreprise est simplifiée, puisque la tenue d’un livre de recettes et d’un registre des achats est suffisant.

De même, le micro-entrepreneur peut bénéficier de la franchise en base de TVA selon l’activité. Il s’agit là des avantages les plus importants, la présente liste n’étant pas exhaustive.

 

Quelles démarches pour créer une micro-entreprise ?

Avant que votre micro-entreprise n’existe juridiquement, vous devez faire une déclaration de début d’activité qui consiste à remplir le formulaire dédié au micro-entrepreneur. Ensuite, il faudra procéder à l’immatriculation de l’entreprise naissante afin d’obtenir l’extrait K micro-entrepreneur.

L'enregistrement se fait sur le site de l'URSSAF : Créer ma micro-entreprise

Une autre exigence : l’ouverture d’un compte bancaire au nom de votre entreprise individuelle. De ce fait, il est indispensable de veiller à ce que les opérations de nature personnelle ne se mélangent pas à celles professionnelles.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 18 Average: 3.7]

ARTICLES JCM A LIRE


Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Très bon article sur l’e-commerce, j’ajouterais que pour une premiere experience d’e-commercant, il est important de se faire la main sur Shopify ou Bigcartel voire Etsy pendant quelques mois.

    Ensuite passé un certain niveau d’expertise, je préconise de passer par un CMS comme WordPress avec Woocommerce ou Prestashop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page