Sécurité & Données

Le guide détaillé sur la sécurité des données

Découvrez ce guide pratique sur la sécurité des donnés afin de mieux comprendre les enjeux auxquels doivent faire face les entreprises. Retrouvez 6 conseils pratiques à suivre pour mieux protéger vos données :

La sécurité des données est devenue plus qu’une nécessité à l’ère numérique, c’est l’un des enjeux majeurs pour toute entreprise présente en ligne majeur. Avec l’accroissement constant des cyberattaques et des violations de données, la protection des informations sensibles est désormais un impératif pour toute entreprise quel que soit sa taille. 

Ce guide vise à définir la sécurité des données et souligner son importance, en plus de d’offrir un aperçu des meilleures pratiques pour accroitre la sécurité de vos données.

 

Qu’est-ce que la sécurité des données ?

La sécurité des données est un processus visant à protéger les informations numériques contre des menaces potentielles, telles que les accès non autorisés, les cyberattaques, les vols, ou encore les pertes accidentelles. 

Qu'est-ce que la sécurité des données

Elle englobe une multitude de disciplines, allant de la mise en place de contrôles d’accès physiques et logiques, à la cryptographie, en passant par les procédures de sauvegarde et de récupération des données. 

L’une des principales mesures étant de sécuriser son site avec un certificat SSL en activant le protocole HTTPS. Ce qui permet déjà de mettre en confiance les internautes lors de leur navigation et des éventuels achats à effectuer sur le site.

Le but ultime est de garantir 3 principes fondamentaux : 

  • L’intégrité : s’assurer que les données ne sont pas altérées de manière inappropriée, 
  • La confidentialité : veiller à ce que seules les personnes autorisées puissent accéder aux données,  
  • La disponibilité : assurer que les données sont accessibles lorsque cela est nécessaire. 

Dans un contexte professionnel, une sécurité des données efficace vise non seulement à protéger l’entreprise contre les pertes financières ou les sanctions réglementaires, mais aussi à instaurer une confiance avec les clients, partenaires et acteurs du marché.

 

L’importance de la sécurité des données

Si la sécurité des données est importante aujourd’hui, c’est pour la raison évidente qui a contraint toute entreprise à user d’Internet et des outils en ligne quel qu’ils soient. Ainsi les données sensibles et personnelles de tout un chacun, sont connectées d’une manière ou d’une autre à Internet. Nos ordinateurs et nos téléphones portables étant en première ligne.

1. Un sujet de premier plan dans l’économie 

À l’ère numérique, les données sont devenues la monnaie d’échange de l’économie mondiale. Elles alimentent la prise de décision, forgent des relations client plus solides, optimisent les opérations et débouchent sur de nouvelles innovations. Cependant, avec la valeur croissante de ces informations, leur sécurité est devenue essentielle pour le maintien et la croissance économique

Les entreprises qui peuvent garantir la sécurité des données de leurs clients et partenaires bénéficient non seulement d’un avantage compétitif, mais aussi d’une confiance renouvelée de la part de leurs parties prenantes, ce qui est essentiel pour pérenniser leurs opérations.

2. Une réglementation en constante évolution

Face à la montée en puissance des cyberattaques et des violations de données, les gouvernements et les organismes internationaux ont élaboré des réglementations plus strictes concernant la protection des données. 

Ces réglementations, telles que la RGPD en Europe, imposent aux entreprises des normes rigoureuses en matière de sécurité et de confidentialité des données. Ne pas se conformer à ces réglementations peut entraîner des sanctions sévères, tant sur le plan financier que réputationnel. 

La règlementation des données : RGPD

Ainsi, la mise en œuvre d’une stratégie de sécurité des données est non seulement une question de conformité, mais aussi de survie sur un marché.

3. La prévention contre la conséquence des violations de données

Au-delà des amendes réglementaires, les conséquences d’une violation de données peuvent être dévastatrices pour une entreprise. Les coûts associés à la gestion d’une brèche, à la réparation de la réputation de l’entreprise, à la perte de confiance des clients et, dans certains cas, à la perturbation des opérations peuvent être considérables.

Sans oublier les pertes potentielles de propriété intellectuelle ou d’informations stratégiques qui peuvent offrir à un concurrent, un avantage déloyal. Assurer une sécurité des données solide n’est donc pas qu’un simple investissement pour protéger des actifs virtuels, c’est un rempart contre des coûts cachés et imprévus qui peuvent compromettre la viabilité même d’une entreprise.

 

6 pratiques à mettre en œuvre pour mieux sécuriser vos données

Voici 6 pratiques indispensables à mettre en œuvre, pour toute entreprise qui manipule des données sensibles. Il est cependant important avant cela, de bien former son personnel à la protection des données et des solutions à mettre en œuvre, afin de le sensibiliser sur les nombreux risques encourus. 

Une formation sur la cybercriminalité et les cybermenaces, ainsi que les mesures à prendre, peut être un bon sujet de formation dans un premier temps.

1. L’utilisation du cryptage HTTPS pour la sécurité des données d’un site web

Dans le vaste univers de la sécurité des données, le cryptage *HTTPS se voit comme une ligne de défense fondamentale pour toute présence en ligne. Il s’agit d’une norme incontournable pour les sites web qui se doivent d’assurer la confidentialité et l’intégrité des informations échangées entre un utilisateur et lesdits sites. Le protocole HTTPS utilise un certificat SSL pour le cryptage des données.

Le protocole https

Alors que les transactions en ligne sont de plus en plus fréquentes, de multiples informations sensibles comme les détails de paiement, les mots de passe ou les données personnelles sont constamment échangées. Sans le cryptage HTTPS, ces informations sont transmises en clair, ce qui les rend vulnérables aux interceptions malveillantes. Avec le protocole HTTPS, ces données sont chiffrées, rendant leur interception et leur déchiffrage extrêmement difficiles pour les cybercriminels.

Les entreprises doivent considérer le HTTPS non seulement comme un moyen technique de protection, mais aussi comme un signe de confiance pour leurs clients. Les visiteurs d’un site peuvent reconnaître rapidement la présence d’HTTPS grâce au petit cadenas affiché à côté de l’URL dans la barre d’adresse du navigateur. La présence de ce cadenas signifie qu’ils sont sur un site sécurisé. 

C’est une protection cruciale pour gagner et maintenir la confiance de ses clients et des utilisateurs. La présence du protocole HTTPS peut directement influencer la volonté d’un client à s’engager, à partager des informations ou à effectuer des achats.

*Qu’est-ce que le HTTPS ?

HTTPS, qui signifie « Hyper Text Transfer Protocol Secure« , est la version sécurisée du HTTP, le protocole utilisé pour transférer des données entre le site web d’un utilisateur et le serveur web. 

La différence majeure est que HTTPS utilise un certificat SSL (Secure Socket Layer) pour chiffrer toutes les informations qui transitent, assurant ainsi une couche de protection supplémentaire contre les écoutes indiscrètes et les manipulations de données.

Comment sécuriser un site web avec un certificat SSL ?

Pour sécuriser votre site Web avec un certificat SSL, vous devez activer la sécurité HTTPS et pour cela, vous devez acheter un certificat SSL auprès d’un fournisseur de certification reconnu comme SSL2BUY, RapidSSL, GeoTrust, GlobalSign etc. Une fois le certificat acheté ou obtenu, il doit être installé sur le serveur web de l’entreprise.

Cette installation varie selon le type de serveur et l’autorité de certification choisie. Après l’installation, il est important de configurer le site pour qu’il redirige automatiquement les utilisateurs vers la version HTTPS, garantissant ainsi que les sessions des utilisateurs sont toujours sécurisées. 

Le certificat SSL

De plus, pour maintenir une sécurité robuste, les certificats SSL doivent être régulièrement renouvelés et les configurations mises à jour en fonction des meilleures pratiques et des évolutions technologiques.

2. L’éducation et la sensibilisation sur la protection des données

L’un des piliers souvent négligés, mais essentiel dans le domaine de la sécurité des données, est l’éducation et la sensibilisation des collaborateurs. Malgré les technologies les plus avancées, c’est encore l’humain qui demeure le maillon le plus faible dans la chaîne de sécurité. 

Certaines erreurs bêtes, peuvent avoir des conséquences catastrophiques pour une entreprise, telles que : 

  • Le choix de mots de passe faibles, 
  • Les clics sur des liens malveillants au sein d’emails,
    Le partage d’informations sensibles ou inappropriées.

D’où l’importance d’adopter des programmes de formation régulièrement, pour tous les employés, et ce, peu importe leur rôle ou leur niveau hiérarchique. 

Ces formations devraient aborder au minimum 3 points :

  • Les best practices en matière de sécurité, 
  • Les méthodes couramment utilisées par les cybercriminels ou les hackers, 
  • Les étapes à suivre en cas de d’incident de sécurité et savoir les anticiper. 

En prônant la culture de la sécurité, les entreprises peuvent assurer une transition de leurs collaborateurs vers la défense active. Grâce aux connaissances acquises, ils pourront ainsi identifier, éviter et signaler de potentielles menaces. 

La sensibilisation ne doit pas être un effort ponctuel, mais un engagement continu pour garantir que la protection des données demeure au premier plan pour chacun.

3. L’importance des mises à jour de ses outils, plugins et CMS

Dans la mesure où nous utilisons des outils numériques au quotidien, leur mise à jour régulière, comme celle des plugins et des systèmes de gestion de contenu (CMS) est cruciale pour garantir la sécurité des données en ligne. Ces mises à jour ne sont pas simplement conçues pour offrir de nouvelles fonctionnalités ou des améliorations d’ordres esthétiques. 

Faire des mises à jour régulières pour protéger ses données

Elles incluent souvent des correctifs de sécurité, qui sont destinés à combler des failles et des vulnérabilités découvertes, qui pourraient être exploitées par des acteurs malveillants. Si ces mises à jour sont négligées, elles exposent potentiellement une entreprise à des risques considérables. Les cybercriminels étant constamment à l’affût de systèmes non mis à jour pour y infiltrer des malwares, voler des informations ou prendre le contrôle de ressources. 

De plus, dans le monde du business en ligne, l’utilisation de plugins obsolètes ou de versions antérieures de CMS peut compromettre l’intégrité de l’ensemble d’un site web. Ainsi les entreprises doivent absolument adopter une approche proactive, en mettant en place des séquences de mise à jour régulières. Elles doivent également être en veille active concernant les annonces de sécurité relatives à leurs différents outils et systèmes. 

Dans cette optique, non seulement elles préservent la sécurité et l’intégrité de leurs données, mais elles renforcent également la confiance de leurs clients et de leurs partenaires. Elles démontrent de ce fait leur engagement, envers des pratiques numériques responsables et sécurisées.

4. La gestion des accès au personnel dédié et habilité

La maîtrise des accès aux systèmes d’information est un élément clé à considérer au sein d‘une entreprise. Chaque collaborateur d’une structure ne devrait avoir accès qu’aux informations strictement nécessaires à l’exercice de ses fonctions. Il en est de même pour les rôles attribués à certains outils, réseaux sociaux ou CMS en ligne, qui ne nécessitent pas d’avoir un compte administrateur par exemple.

Même si les privilèges sont moindres, cela limite les risques associés à d’éventuelles fuites ou exploitations malveillantes des données sensibles. 

Il faut considérer que le départ d’un collaborateur qui dispose d’accès à des outils en ligne, peut devenir un problème délicat à solutionner.

Il est essentiel d’établir des protocoles stricts pour attribuer, revoir et révoquer des droits d’accès. Ce point nécessite une évaluation régulière des rôles et des responsabilités de l’ensembles des collaborateurs concernés, ainsi que des actions rapides lors de changements de poste ou de départs. 

Les entreprises doivent également mettre en place des mécanismes d’authentification robustes comme un système d’authentification à deux facteurs. Elles garantiront ainsi que seules les personnes habilitées puissent accéder aux ressources sensibles.

En parallèle, la formation et la sensibilisation des employés jouent un rôle crucial comme évoqué précédemment. Chacun doit être conscient de l’importance de la sécurité des accès et des responsabilités qui en découlent. 

En adoptant une approche rigoureuse et structurée de la gestion des accès, les entreprises peuvent fortement minimiser l’ensemble des risques internes. 

5. L’utilisation d’un pare-feu

Un pare-feu, que l’on compare à un verrou numérique, est un dispositif matériel ou un logiciel qui permet de filtrer le trafic entrant et sortant d’un réseau ou d’un système. Son objectif principal est de défendre les ressources informatiques contre les menaces extérieures, telles que :

  • Les attaques par déni de service, 
  • Les tentatives d’intrusion,
  • La propagation de malwares. 

En analysant les paquets de données qui transitent sur le réseau, le pare-feu décide en fonction de règles prédéfinies, s’il doit autoriser ou bloquer le trafic. Il est à noter que l’utilisateur peut également définir lui-même des URL ou adresses IP à bloquer en amont.

Protéger ses données avec un pare-feu

Dans un monde où la cybercriminalité ne cesse de croitre, la mise en place d’un pare-feu efficace est l’une des premières solutions à mettre en place pour protéger les actifs numériques d’une entreprise. Qu’il s’agisse de ses données, ses applications ou de son infrastructure numérique.

6. L’importance des sauvegardes régulières

Dans le domaine de la gestion de la sécurité des données, être préventif est primordial, mais se préparer à la « récupération » en cas d’incident est tout aussi cruciale. Les sauvegardes régulières de données jouent donc un rôle central dans cette préparation. C’est pourquoi de nombreux hébergeurs proposent des options pour les sauvegardes lors des locations de serveurs. Elles sont souvent couplées à des services d’infogérance de différents niveaux pour permettre des interventions rapides en cas de problèmes avérés. 

Que ce soit à cause d’une attaque malveillante, d’une défaillance matérielle ou d’une simple erreur humaine, la perte de données peut avoir de lourdes conséquences pour une entreprise. En effectuant régulièrement des sauvegardes, une entreprise s’assure de disposer de copies récentes et saines de ses données. 

Ces sauvegardes doivent absolument être stockées dans un endroit sûr si l’entreprise souhaite en conserver une copie après restauration. Le stockage des sauvegardes doit se faire de préférence sur un support déconnecté du réseau principal. Ce qui permettra de les protéger contre les ransomwares et autres malwares. 

En intégrant les sauvegardes dans son plan d’actions de la sécurité des données, les entreprises bénéficient d’un filet de sécurité. Ce qui leur permet de restaurer rapidement un système et ses données, après un éventuel incident.

 

Conclusion

La sécurité des données n’est pas une option mais une nécessité absolue dans le monde d’aujourd’hui. C’est un enjeu majeur quand on sait que tout transite sur Internet à l’ère du digital.

En suivant rigoureusement les meilleures pratiques et en restant en veille active sur les dernières menaces, vous pouvez garantir la sécurité de vos données et protéger votre entreprise des cybermenaces. 

De plus cela renforce considérablement l’image et la notoriété d’une entreprise envers ses clients acquis, ainsi que ses clients potentiels. Et ce, jusqu’aux internautes s’informant auprès d’une entreprise, s’il souhaite y travailler ou en vue de mener une étude. 

La sécurité des données doit être pris très au sérieux en 2023 et à plus forte raison dans les années à venir.

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Bouton retour en haut de la page
Index