Logiciels

Comment choisir son convertisseur vidéo ?

Lorsqu'on fait du montage vidéo et notamment de la conversion, il est important de bien choisir sa solution. Un bon convertisseur vidéo doit tenir compte de nombreux critères et fonctionnalités. Voici comment faire le bon choix :

 

Lorsque l’on crée une vidéo qu’il s’agisse d’un film d’entreprise, d’une vidéo pour un réseau social ou simplement un souvenir de ses vacances, il existe plusieurs formats vidéo.

C’est un fait que l’on doit impérativement prendre en compte pour que le film puisse être vu par le plus grand nombre. En effet, un film lu sur un lecteur Windows ne pourra pas obligatoirement être visible avec un outil iOS. Pour ne pas avoir à refaire un film adapté à chaque format, vous pouvez alors utiliser un convertisseur vidéo. Mais il est important de ne pas choisir n’importe lequel.

 

L’importance de bien choisir son convertisseur vidéo

Le cœur du problème est ici l’encodage. Vous avez pu le constater, un film en AVI, par exemple, ne peut pas être lu par tous les lecteurs. Il faudra alors penser à « transformer » ce format pour qu’il soit lu par d’autres outils. Mais convertir AVI en MP4 en ligne ne se fait pas d’un claquement de doigts.

C’est ici qu’intervient le convertisseur vidéo, un logiciel qui va modifier le format d’encodage.

Bien choisir son convertisseur vidéo

On le sait, il existe de très nombreux formats et beaucoup sont très utilisés. Les réseaux sociaux, les blogs, les sites personnels…, tous n’utilisent pas le même format. Si vous souhaitez que le film proposé soit vu par tous quel que soit le support utilisé, vous n’aurez donc pas le choix et il vous faudra opter pour un convertisseur.

Mais avant toute chose, il est important de faire le bon choix. Car il en existe beaucoup !

Vous devrez au préalable faire un listing de vos besoins et en premier lieu les formats vidéo acceptés par les plateformes utilisées pour la lecture de votre création. Il est aussi important de choisir la qualité appropriée à vos besoins. Le format MP4 est le plus utilisé mais n’offre pas une haute définition.

Il reste un excellent choix pour publier sur les réseaux sociaux. Les fichiers WMV offrent, quant à eux, une excellente qualité mais ils ne sont lus que par Windows. AVI, peut être lu par tous les supports et offre une excellente définition. Mais les fichiers sont très volumineux.

 

Les critères à considérer pour bien choisir son convertisseur vidéo

Le but du convertisseur est de permettre à une vidéo d’être lue sur de nombreux supports. Il est donc capital que le convertisseur puisse prendre en charge de nombreux formats. Il doit évidemment cibler aussi bien les formats sources que les formats cibles.

Les formats de vidéo

Un convertisseur basique devra prendre en charge ces formats au minimum :

  • Le MP4,
  • AVI,
  • MKV,
  • MOV,
  • WMV,
  • MPG,
  • WEBM,
  • SWF ou encore FLV.

Si vous travaillez toujours avec les mêmes supports, vous pouvez vous satisfaire de ces formats. Si au contraire, vous devez proposer votre vidéo sur différents supports, mieux vaudra opter pour un convertisseur plus large (certains prennent en charge plus de 180 formats).

L’audio

Il faut aussi penser à l’audio. Car avoir une belle image, c’est bien mais cela ne sert à rien si le son est catastrophique.

 

Vous pouvez alors préférer un logiciel de conversion permettant de travailler séparément image et son pour obtenir un résultat parfait.

La prise en charge des formats d’image

Même s’il s’agit de vidéo, il est aussi possible qu’elle intègre des images fixes (format JPG ou PNG) ou encore des images animées comme les GIFs. Si tel est le cas, n’oubliez pas de vérifier que ces images sont bien prises en compte par le logiciel choisi.

La vitesse de conversion

Un autre critère important pour bien choisir son convertisseur vidéo, est la vitesse de conversion. Un élément particulièrement utile si vous utilisez des fichiers volumineux. Si votre logiciel n’est pas performant, vous pourriez alors passer de longues heures avant de voir la conversion achevée.

Les formats de vidéo et la vitesse de conversion

Il faudra alors jeter un œil à l’algorithme de compression utilisé par le convertisseur. Certains sont sans perte de qualité, d’autres présentent de petites pertes et d’autres encore, présentent des pertes plus importantes. Il est donc important de vérifier ce critère pour ne pas être déçu.

La définition de l’image : 4K

La définition de l’image doit aussi être prise en compte. Pour conserver la qualité de votre vidéo, il est préférable d’utiliser un convertisseur qui prend en charge la 4K. Notons que les logiciels gratuits ne gèrent pas cette option.

 

Les autres critères à prendre en compte

Les points précédemment vus sont incontournables, mais d’autres facteurs peuvent également guider votre choix.

L’interface du convertisseur vidéo et la prévisualisation

Il est nécessaire que l’interface du convertisseur vidéo soit simple et facile à utiliser. Votre outil doit s’utiliser facilement pour que vous ne perdiez pas de temps. Et cela est d’autant plus vrai si vous débutez.

Si tel est le cas, privilégiez les logiciels qui prennent en charge les raccourcis clavier. La prévisualisation est aussi un outil capital pour être sûr de voir ce que l’on fait avant d’enregistrer son travail.

 

Un convertisseur avec des réglages prédéfinis peut aussi s’avérer très utile. C’est un gain de temps très important.

Autre outil intéressant, la création de profils permet d’adapter facilement sa vidéo à des périphériques.

L’intégration d’outils d’édition

Des outils d’édition peuvent aussi être inclus dans le convertisseur de vidéo. Et il faut bien l’avouer cela peut être très utile. Vous pourrez ainsi éditer la vidéo depuis le logiciel de conversion: ajouter des légendes, pivoter l’image, améliorer la qualité…

L'intégration d'outils d'édition

Opter pour un convertisseur qui intègre ces outils d’édition est une bonne solution pour ceux qui travaillent très régulièrement avec des vidéos. Ainsi, ils n’ont pas à acheter un logiciel d’édition supplémentaire.

La comptabilité de l’OS : Windows et/ou Mac

Un convertisseur peut être adapté à un seul support (Windows ou Mac) ou peut être utilisé sur les deux. C’est alors un choix idéal si vous utilisez régulièrement les deux systèmes d’exploitation.

Le prix

Le prix est enfin un critère à ne pas négliger. Nous avons déjà noté qu’un convertisseur gratuit ne supporte pas la 4K. Mais si vous n’avez pas besoin de présenter une vidéo d’une qualité exceptionnelle (même s’il faut bien l’avouer, la vidéo est votre image et doit de ce fait ne pas présenter un « visage négligé »), vous pouvez opter pour un logiciel gratuit.

Néanmoins, si vous avez besoin de fonctionnalités plus pointues (pour une utilisation professionnelle), mieux vaut vous tourner vers des logiciels payants.

Notez ce post

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page