Utilisez la BD pour contrer la baisse du reach Facebook
Inbound & Content Marketing

Utilisez la BD pour contrer la baisse du reach Facebook



Et si la BD était la solution idéale pour contrer la baisse de la portée organique des publications (reach) Facebook ?

Aujourd’hui, les membres de Facebook sont connectés à plus de 80 pages en moyenne. Les publications de contenu de ces pages sont de plus en plus fréquentes. Or, pour peupler le newsfeed d’un utilisateur, Facebook doit choisir 100 publications parmi 1500 éligibles par jour.

La BD pourrait-elle répondre à la baisse du reach organique Facebook ?

Meilleur taux d’engagement, bas coût, contenu de marque qui plait aux fans…

Lors du dernier changement des algorithmes Facebook, on nous a parlé dune baisse de la portée organique – non payée mais en contrepartie d’une augmentation de l’engagement. Le reach Facebook, à savoir le nombre de personnes qui lisent une publication, a donc considérablement baissé au cours des derniers mois. Utilisateurs, community managers et entreprises qui communiquent sur Facebook devaient trouver leur compte dans cette nouvelle mesure. De mon point de vue de gestionnaire de communautés, je ne vois qu’une tentation supplémentaire pour les annonceurs de payer des Facebook Ads et reproduire le schème du matraquage publicitaire.

Face à cet état de fait, que sommes-nous tentés de faire ?

La fièvre du contenu « viral » et des « memes » hors sujet

Le premier réflexe pour contrer cette baisse du reach Facebook, c’est de chercher à publier encore plus de contenu à vocation engageante. On veut poster ce que « les internautes veulent voir », comme des memes, des photos de chatons… qui n’ont strictement rien à voir avec la marque. Parfois on oublie que l’intérêt d’être présent sur les réseaux sociaux pour une entreprise ou une marque, en dehors des motivations ROIstes préchées par les gurus du web, c’est d’abord d’entrer en relation avec ses publics et améliorer son IMAGE. L’image online d’une entreprise doit donc concorder avec son image offline. C’est donc ici que le community manager à un rôle à jouer sur la diffusion de contenu pertinents pour son entreprise.

Outre cette maladresse portant atteinte à l’image perçue de l’entreprise, les contenus de type « meme » impactent très faiblement les métriques de la marque, même si ce contenu « viral » génère 150.000 partages ou 800.000 mentions « j’aime ».

La bande dessinée : une réelle opportunité en termes de brand content sur les réseaux sociaux

Pourquoi ce format ? La bande dessinée plonge l’utilisateur dans l’univers de la marque à moindre coût (par rapport au prix d’une vidéo). La BD est aujourd’hui le type de contenu offrant le meilleur ratio engagement/coût sur les réseaux sociaux. Quand je vois une BD postée par une entreprise que je suis dans mon fil d’actualité Facebook, ce qui arrive malheureusement très peu souvent, je n’ai pas l’impression d’être spammée qu’avec de la pub ou des infos qui ne m’intéressent pas.

D’après l’agence KRDS, 1% est le taux d’engagement organique moyen, c’est-à-dire le ratio nombre de « j’aime », partages, commentaires / nombre de fans des publications au format texte, photo ou vidéo contre 2,5% voire 5% pour des publications au format BD.

Le muslim show est un exemple probant : la BD qui raconte avec humour des scènes de vie de musulmans de France génère 2,5 % de taux d’engagement non payé par publication.
Untitled

L’agence KRDS à créé CommitStrip, à ce jour le blog BD de référence des codeurs web, dont les planches ont été rendues disponibles en version papier suite à une levée de fond participative. Grâce à la viralité et sans aucun achat média, CommitStrip a réussi en en 18 mois à générer un trafic de 0 à 200.000 visiteurs uniques par mois. Certaines de leurs planches sont vues par près de 10 millions de personnes sur les réseaux sociaux. Je peux aussi citer la BD du site RMSnews par Link Humans, autour du recrutement.

Capture d’écran 2014-10-27 à 2.03.26 PM

Une belle leçon pour contredire l’adage « les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés» caractérisant malheureusement aujourd’hui plusieurs agences de communication digitale.

Forcément, à chacun son métier. Nous ne sommes pas tous community managers ET graphistes, et même si c’était le cas, tout le monde n’aurait pas le coup de crayon de Hergé, Uderzo ou Moebius. J’ai donc fait un petit tour sur internet pour me rendre compte qu’il existe des outils permettant de créer facilement des BDs en ligne… Je ne sais pas ce que cela vaut, je vais donc les essayer afin de vous les présenter dans un prochain article. L’idéal pour une marque étant quand même d’avoir sa propre BD, si vous êtes en collaboration avec un graphiste dans votre boîte, proposez lui un story-board, à mon avis, l’idée lui plaira.

Et vous que pensez-vous de la BD pour contrer la baisse du reach Facebook ?


Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 4 Average: 4.8]

Stacy Ozier

Content Marketer chez YouLoveWords, spécialiste de la création de contenus premium pour les marques. Passionnée par le content marketing, la mesure et le e-commerce, je vous propose des articles permettant d'aider les Community Managers dans leurs missions. N'hésitez pas à échanger en commentant les articles.

Related Articles

Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Utilisez la BD pour contrer la baisse du reach Facebook! This is the link: https://www.journalducm.com/2014/10/28/la-bd-contrer-baisse-du-reach-facebook-4802/