Inbound & Content Marketing

TVA : un atout pour votre site !


TVA. Tout de suite, je vous sens crispé. Et si je vous disais que ces trois lettres sont vitales dans la vie de votre site internet ? Là, vous êtes en train de penser que je suis un fou furieux. Mais comme vous êtes curieux, vous souhaitez savoir jusqu’à quel niveau je suis atteint.

TVA donc. En quoi cela peut être utile pour votre site ? La TVA à 5.5 ? Non. Derrière TVA, j’entends Trafic à valeur ajoutée. Ah oui ? Mais c’est quoi le trafic à valeur ajoutée ? Ni plus ni moins qu’un trafic qualifié.

Trafic à Valeur ajoutée

Trafic - Le JCMSi vous faites vos premiers pas sur la toile, la notion de trafic qualifié est sans doute quelque chose qui vous échappe encore. Dans la logique, vous devriez avoir mis en place, sur votre site, un certain nombre de processus pour convertir vos internautes en prospects, voir en clients.

Pour que tout ceci soit efficient, encore faut-il drainer vers vos pages des personnes susceptibles d’être intéressées par vos produits, vos services, vos informations.

Et c’est ici que cela se corse. Pas question de mettre votre contenu en ligne et d’attendre que cela se passe. Si tel est le cas, vous risquez d’attendre un long moment. Ce n’est pas le but.

Il va donc falloir attirer vos prospects par la diffusion de votre contenu, c’est ce que l’on appelle l’inbound marketing. C’est vous qui allez orienter l’internaute en lui proposant du contenu pertinent et utile.

Pour cela, charge à vous de fournir des informations, sous forme de texte, de vidéo, d’infographie, de slide, à forte valeur ajoutée : entendez par là quelque chose qui puisse servir le consommateur que vous ciblez.

Des contenus qualitatifs

Si vous vendez des pulls, faire un article sur le dernier moteur de la Clio, ce n’est pas vraiment utile à votre cible. En revanche, vous pouvez utiliser des sujets périphériques à votre marché : l’alimentation saine pour rentrer dans cette petite jupe en laine, des conseils santé, des conseils beauté pour un maquillage en harmonie avec la gamme de couleurs de vos pulls, et ainsi de suite.

Ce type d’article sera forcément utile à votre cible, qui pourra alors le relayer sur les réseaux sociaux à son tour.

En travaillant de la sorte, vous allez faire croitre votre notoriété et vous installer dans l’esprit de vos prospects. Il y a fort à parier qu’en cas de besoin, le moment venu, ils viendront chez vous pour trouver le petit pull qui va bien pour cet hiver.

De l’usage des réseaux sociaux

Dans l’idée de qualifier son trafic, les réseaux sociaux sont une arme redoutable. Là où il y a encore peu nous devions miser sur le référencement et la publicité, nous avons désormais un nouveau levier à utiliser.

Inbound - Le JCM

En vous positionnant de façon habile et en relayant de l’information utile à votre public, vous aurez alors l’occasion de drainer un trafic ciblé sur vos pages. Il est bien entendu hors de question de vous limiter à diffuser vos propres articles, il n’est pas non plus question de faire l’apologie de la concurrence. Alors ? Encore une fois, nous allons utiliser les marchés périphériques, comme vus précédemment dans ce billet.

Automatiser la veille

Pour trouver l’information, pas le choix. Il vous faut mettre en place une veille efficace.

Première point : chercher des sites connexes et vous y abonner via le flux RSS. Prenez le flux, et injectez-le dans Feedly.

Rapidement, vous aurez alors accès à plusieurs dizaines de sites depuis une seule et même interface. Pratique et gain de temps assuré. Depuis Feedly, vous pouvez ainsi sélectionner les articles à diffuser sur les réseaux sociaux.

Second point : Vous avez aussi accès à une mine d’idées sans fond ! En puisant dans les grands titres de tous ces sites, vous trouverez alors de nouvelles idées de billets à produire pour votre propre site.

Troisième point : En valorisant vos petits camarades, ces derniers seront à l’écoute de ce que vous faites, ce que vous dites. Avec un peu de temps, vous aurez la chance d’en voir certains relayer vos propres informations.

Enfin, en utilisant un outil comme Buffer, ou Dlvr.it, ou encore Hootsuite, vous pouvez automatiser la diffusion des informations en fonctions du canal.

Ce que je fais : Depuis feedly, j’ajoute un certain nombre d’articles dans GetPocket, qui à l’origine est un outil pour « lire plus tard ». Je me connecte ensuite au flux RSS de ce dernier.

Ce même flux je l’envoie dans Dlvr.it, et je décide des jours et des heures de diffusion de l’information, pour chaque réseau. En effet, la fréquence n’est pas la même pour Facebook et pour Twitter par exemple. Afin de préserver mon image, je m’adapte au canal ciblé.

Chaque matin je fais donc le tour de ma veille, je sélectionne les billets que je vais diffuser, et je ne m’en occupe plus. Dans ce flux, j’insère également mes propres publications.

Pour finir, à chaque fin de semaine je fais un condensé qui est publié sur 4h18.

La réclame, c’est fini

La réclame à Papa, c’est fini ! Nous sommes à l’heure du tout connecté. Il faut donc repenser vos façons de communiquer, d’occuper le marché.

Vous devez être présent, et surtout, actif, vous devez devancer les besoins de vos internautes pour en faire des prospects puis des clients, vous devez les aider à trouver l’information qu’ils recherchent. Pour cela, la veille est un outil très puissant, et peu couteux.

Conclusion ?

En utilisant habilement la veille, je peux donc créer du contenu utile pour mes lecteurs, ce contenu sera également indexé par Google, ce qui me permet d’avoir un référencement naturel des plus… naturel et centré sur mon marché. Je ne m’éparpille pas.

Quotidiennement, je diffuse sur les réseaux des informations que je prends le soin de sélectionner, des informations que j’estime être utile. Ce travail de sélection ne peut et ne doit en aucun cas être automatisé. C’est pour votre lecteur la garantie que vous êtes bien présent, engagé dans une démarche d’écoute, d’attention, une démarche qualitative. Ici, c’est votre image qui est en jeu.

Enfin, j’automatise la diffusion pour optimiser ma présence sur les différents réseaux sociaux. Attention ! Si j’automatise la diffusion des articles de veille, c’est bien moi qui réponds aux questions de mes abonnés. Hors de question qu’il en soit autrement.

À ce prix, je peux donc créer un trafic à valeur ajoutée en direction de mon site.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 1 Average: 1]

Stéphane Briot

Guider l'entreprise dans ses premiers pas sur Internet, lui fournir les codes, clés et accès à une communication efficace et maitrisée. Voilà, c'est ça que j'aime et ce pour quoi je m'engage sur 4h18.

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : TVA : un atout pour votre site !! This is the link: https://www.journalducm.com/2013/09/26/tva-atout-site-549/