Community Manager

Le CV du community manager sont ses réseaux sociaux

Le CV du community manager sont ses réseaux sociaux

crédit photo : iStock by Getty Images


Pour le community manager, le CV papier fera toujours l’unanimité auprès de certains recruteurs en France.

Cependant ! il ne faut pas oublier qu’il y en a qui ont la fibre digitale au sein des entreprises et des cabinets de recrutement spécialisés, et que leur premier geste sera de regarder un peu vos profils sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux seront ainsi considérés par eux, comme le CV du community manager.

 

Réseaux sociaux : Le premier CV du community manager

Si vous êtes community manager et que vous recherchez un emploi, rien de tel que de mettre en valeur vos réseaux sociaux. Certains diront qui vous êtes, d’autres ce que vous faites et ce que vous aimez.

Pensez qu’un recruteur à l’ère du digital aura plus vite fait de consulter votre empreinte digitale, ce que vous faites sur internet, que de se contenter d’un CV papier qui ne vous départagera pas de vos semblables ou difficilement.

Le CV du community manager sera le reflet de sa présence sur ses réseaux sociaux.

 

Les principaux réseaux sociaux à soigner

Pour que les réseaux sociaux reflètent bien le CV du community manager en recherche de poste, il faudra se concentrer sur les 3 principaux que sont Linkedin , Facebook et Twitter. Nous verrons ci-après pour quelles raisons.

Linkedin Facebook Twitter pour le CV du community manager

– Le réseau social Linkedin

Linkedin ! C’est le réseau social qui montre au recruteur le professionnel que vous êtes !

Le réseau social professionnel Linkedin c’est le reflet de ce que vous êtes. C’est le premier réseau social à soigner pour apparaitre sous votre meilleur jour, même s’il est encore très peu utilisé par les jeunes.

 

Linkedin offre 4 avantages à ne pas négliger pour le community manager :

  1. Présenter un profil complet entre compétences, expériences et de nombreux autres renseignements utiles à un recruteur.
  2. Les recommandations qui seront données par d’anciens responsables, collègues etc…
  3. Le partage de ses articles provenant de blog(s)
  4. La plateforme rédactionnelle Pulse.

 

Pour vous aider à parfaire votre profil, Céline Albarracin vous explique dans cet article comment exploiter les 7 éléments essentiels de votre profil Linkedin ?

 

1. Le profil Linkedin

Le profil est la première partie à optimiser et  soigner sur Linkedin. Il s’agit de mettre une photo de face valorisante et professionnelle pour mettre un nom sur un visage et vous identifier rapidement. Il faudra bien entendu titrer votre profil en y mettant le poste recherché pour lequel vous avez acquis des compétences et omettre les formules « en recherche active » – « recherche emploi » ou assimilées.

Montrez plutôt que vous êtes à l’écoute du marché et que vous êtes en position d’étudier les offres qui se présenteront à vous.

Ensuite vous prendrez soin de détailler vos expériences, compétences et diplômes obtenus. Valorisez l’ensemble en rapport du poste visé. Pensez que si vous avez eu une expérience dans l’immobilier par exemple, elle peut être un background intéressant pour un poste de community manager pour une enseigne dans ce domaine.

 

2. Les recommandations Linkedin

Si vous avez eu quelques expériences passées, même en tant que stagiaire, pensez à vous mettre en relation avec vos anciens collègues et responsables en argumentant votre demande.

Ensuite vous pourrez les solliciter gentiment en leur demandant de rédiger une recommandation sur votre travail. Cet élément donnera une première indication sur votre travail, votre intégration au sein d’une équipe et votre sérieux si cela peut transparaitre.

 

3. Le partage de vos articles de blog(s)

Si vous rédigez pour un ou plusieurs blogs, vous pourrez mettre en avant votre qualité rédactionnelle comme une compétence ou une expérience en tant que blogueur. Vous pourrez ensuite y partagez directement vos articles en copiant/collant le lien qui reprendra l’image à la une, le titre et éventuellement l’extrait du post.

Si vous ne rédigez pas encore, pensez-y et lisez cet article pour pesez le pour et le contre : Devenir blogueur en étant community manager, est-ce possible ?

L’avantage est de montrer à votre futur recruteur ce que vous êtes capable de rédiger, votre angle rédactionnel, votre ton et le reflet de votre expertise.

4. La plateforme rédactionnelle Pulse

A la différence des articles que vous partagerez depuis un ou des blogs, Pulse permet de rédiger des articles directement au sein du réseau social. Ils seront rattachés à votre profil et seront facilement consultables par ceux qui visiteront votre profil.

L’avantage si vous n’avez pas de blog est qu’il ne sera pas nécessaire d’en créer un dans l’immédiat, sachant en plus que Pulse est relativement simple à utiliser.

Pour aller plus loin avec Pulse, lisez ces articles : Linkedin Pulse : Comment l’utiliser et optimiser ses contenus ? et celui-ci qui concerne directement la recherche d’emploi :  Comment se faire repérer sur Linkedin à l’aide de Pulse ?

 

– Le réseau social Facebook

Facebook ! C’est le réseau social qui montre au recruteur ce que vous faites

Qu’est-ce qu’un recruteur pourrait voir sur Facebook ? Déjà si vous sécurisez bien vos informations ! Et si ce n’est pas le cas, il verra ce que vous faites, ce que vous partagez et la personne que vous êtes en dehors de l’aspect professionnel.

Le CV du community manager ne doit pas laisser apparaitre d’éléments qui pourraient compromettre une embauche. Ça se mesure parfois à quelques mots, un écart de langage, une idéologie etc…

C’est parfois un point important pour les recruteurs de connaitre votre personnalité et de voir comment vous vous comportez en société. Si sur un CV papier vous soignez vos loisirs, ce que vous aimez… pensez aussi que cela peut se refléter sur vos réseaux sociaux.

Même si Facebook ne dévoile pas tout, il est parfois un révélateur de certains comportements.

Le premier conseil à vous donner consisterait à bien sécuriser vos informations, car si elles sont personnelles, elles ne regardent que vous et votre cercle d’amis.

 

– Le réseau social Twitter

Twitter ! C’est le réseau social qui montre au recruteur ce que vous dites

Il y a 2 manières d’utiliser le réseau social Twitter : à titre personnel et/ou à titre professionnel. A titre personnel il faudra là-aussi mesurer son langage et être prudent sur certains sujets sensibles. Il est évident que l’intérêt n’est pas de censurer le community manager, mais de lui donner toutes les chances pour valoriser son côté professionnel.

Si on considère que le CV du community manager sont ses réseaux sociaux, il doit y avoir une continuité et une logique entre ce qu’il dit, ce qu’il écrit et ce qu’il fait ! Un community manager est curieux, passionné, organisé etc… et ça aussi on peut le faire transparaitre !

Gérer un compte Twitter de manière professionnelle, en partageant par exemple des articles issus d’une veille réalisée en amont, vous apportera du crédit. En cela vous montrerez de la curiosité, de l’analyse, une passion pour un domaine, et au final un premier savoir-faire palpable.

Il est donc préférable d’avoir une formule « un compte pro » ou « un compte pro + un compte perso », plutôt qu’un compte uniquement perso qui fait état d’échanges comme sur un fil messenger. Aucun intérêt dans ce dernier cas.

Mon conseil ici sera d’apprendre à créer une veille, et de partager des contenus en rapport de l’expertise sur laquelle vous cherchez à vous positionner. Pour démarrer une curation et une veille efficace, pensez à l’outil Scoop-it.

 

En conclusion

En résumé, il faut pouvoir se mettre dans la peu de votre futur recruteur et comprendre ce qui l’intéresse chez vous. Est-ce que c’est ce que vous êtes capable de faire, d’analyser, de partager etc… ou est-ce que ce sont vos états d’âmes et vos discussions avec vos amis sur vos réseaux sociaux  ?

Si certains points refléteront votre caractère et votre personnalité, pensez davantage au côté professionnel et à l’image que vous souhaitez donner à votre futur recruteur.

C’est sur ce point que l’on comprend mieux le CV du communty manager visible au travers de ses réseaux sociaux.

J’insiste bien sur le fait qu’il n’y a pas censure, mais plutôt un intérêt à valoriser votre profil et équilibrer le perso et le pro intelligemment.


Note Générale
Votre Note
[Total: 3 Average: 5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Le CV du community manager sont ses réseaux sociaux! This is the link: https://www.journalducm.com/2017/03/14/cv-du-community-manager-reseaux-sociaux-13929/