Video Social Media

Scoopit : La solution pour créer et organiser sa veille

Scoopit ! la solution pour créer et organiser facilement sa veille

Vous n'avez pas beaucoup de temps, vous ne vous sentez pas l'âme d'un blogueur et vous n'avez pas non plus la plume d’un grand écrivain ? Il existe pour vous une solution !

Si vous aimez chercher et dénicher des contenus dans des domaines spécifiques (médias sociaux, cuisine, geek, design, mode, lifestyle etc…), vous pourrez regrouper et organiser facilement vos recherches grâce à une solution qui s'appelle Scoopit.

Vous pourrez aisément valoriser les contenus trouvés en les regroupant au sein de boards (tableaux) et en leur attribuant une thématique par exemple. En faisant ainsi vous aiderez à votre tour des utilisateurs à trouver l'information sur le web, tout cela grâce à Scoopit, un outil dont vous ne pourrez plus vous passer.

Découvrons-le en vidéo !

 

En matière d'outil, n'hésitez pas revoir ma vidéo sur Hootsuite, qui est une autre solution spécialement dédiée aux partages sur les réseaux sociaux : Hootsuite : La solution de gestion pour vos réseaux sociaux

 

La minute social media par Emmanuel Chila aka Wayta !

Découvrez au travers de cette nouvelle minute social media du jour, la solution Scoopit pour créer et organiser votre veille.

WAYTA vous propose comme à son habitude de parcourir ces précieux conseils en vidéo !

Voir ou revoir mes autres vidéos : Emmanuel Chila

Si vous souhaitez vous abonner à la chaine YouTube c’est par ici :Wayta


[themoneytizer id=1347-16]

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 3 Average: 5]

ARTICLES JCM A LIRE


Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

18 commentaires

  1. Allons bon, @Guillaume Decugis… ma loooongue réponse à votre contribution n’a pas été prise en compte par le système de commentaire 🙂 ! Je m’y recolle ce soir ! Merci en tout cas d’avoir pris le temps de répondre en détail à mes remarques !

    1. Oui c’est bizarre @sergecourrier:disqus car j’ai pourtant eu la notification par email: donc je l’ai eu! 🙂

      Content de voir que l’expérience mobile vous plaît.

      Pour les RSS, il y a plusieurs raisons – en particulier le fait qu’ils permettaient de détourner nos fonctions d’intégration premium. On constatait donc d’une part que plus beaucoup de lecteurs se souciaient des RSS (relativement j’entends bien qu’il reste des fans!) et que d’autre part leur existence permettait de contourner nos intégrations entreprise qui nous font vivre… Par ailleurs, on a une fonction Follow dans Scoop.it donc il y a aussi un incentive renforcé à l’inscription. Enfin, notre logique c’est de dire que:

      1. si vous cherchez à concentrer votre veille en un seul endroit, nous vous offrons tout ça via notre moteur de suggestions qui lui supporte les RSS / OPML en entrée ainsi que d’autres sources persos (et vous pouvez même débrayer le moteur et ne vous fier qu’à vos propres sources) – bien noté vos critiques sur ce moteur mais je ne sais pas si elles datent ou sont toujours d’actualité,

      2. si vous cherchez à publier votre veille, on vous offre un format simple et gratuit (pour les professionnels qui ne veulent pas s’encombrer d’un blog), une intégration WordPress dès la version Business (avec si vous le souhaitez des RSS dans votre WordPress) et des intégrations encore plus riches et flexibles avec encore plus de CMS dans Scoop.it Content Director.

      Les thèmes sont par ailleurs là depuis 2014 http://blog.scoop.it/2014/07/23/introducing-templates-embedded-topics-and-website-integration-through-scoop-it/ et on en a lancé de nouveaux depuis.

      Merci encore du feedback!

      1. En attendant la republication de ma précédente contribution, disparue dans les arcanes de Disque (et à laquelle vous répondez ci-dessus)…. encore merci pour vos réponses détaillées et notamment concernant les raisons de votre abandon du RSS.
        – je comprends tout en le regrettant vos motivations.

        ► RSS
        En ce qui concerne la baisse d’utilisation des fils RSS… je comprends (les fils RSS ont perdus en popularité à cause du nouton « Suivre » de Twitter et du bouton « J’aime » de Facebook)… ce n’est pas faute de prendre continuellement mon bâton de pèlerin pour expliquer aux entreprises l’intérêt de développer une offre RSS sur leur site. Expliquer les spécificités du RSS. Mais cela demande un investissement, parfois technique certes, surtout quand la « communauté RSS » ne fait pas l’effort de rendre le RSS plus universel, plus accessible. Une page mondomaine.com/rss listant tous les fils, comme le font si bien Le Monde ou Les Echos ! Un icône RSS sur chaque page d’accueil conduisant à cette fameuse liste. Qui utilise le bouton universel et open source http://www.subtome.com, qui pourtant permet de rediriger un fil vers la majorité des lecteurs de fils RSS actuels ? Cela ne vous concerne pas bien sûr, mais j’enrage de voir cette « communauté » se tirer des balles dans le pied à longueur de journée 🙂 !

        Votre blog en est un bon exemple d’ailleurs de l’intérêt de disposer de plusieurs fils RSS (même si vous ne les mettez pas en valeur… et c’est dommage !). En thématisant votre offre d’actualités, vous laissez la liberté aux visiteurs de choisir celles qui leur sont réellement *utiles*. (D’ailleurs, je ne suis plus l’actualité d’un certain nombre d’entreprises très bavardes sur les réseaux parce que seules les nouvelles fonctions de leur produit m’intéressent, par exemple. Une habitude regrettable de nombreux acteurs du secteur « social media ». Un trou béant dans leur stratégie de communication).

        La multiplication de comptes Twitter ou Facebook thématiques ou de newsletters est malaisée. Le New York Times dispose d’une vingtaine de comptes Twitter thématiques, idem pour Facebook… mais de 158 fils RSS « microthématiques ». Une aubaine pour le veilleur « bien intentionné ». Des institutions qui sont aussi confrontés à des « contourneurs »… mais qui maintiennent leur présence, à coup parfois de robots.txt contraignants ou de paywalls.

        En ce qui concerne l’utilisation abusive des fils RSS des Scoop.it, pourriez-vous être plus précis ? S’agit-il de structures qui transforment par exemple les fils RSS en full-text pour les republier sans indiquer « l’intermédiateur » que vous êtes ?

        Reste que malheureusement, cette décision crispe ma propre veille « honnête ». J’ai bien mis en place un outil d’HTML2RSS sur certains des Scoop.it les plus intéressants, mais bon… la démarche prend (un peu) de temps. Outils HTML2RSS qu’utiliseront certainement vos « contourneurs », je le crains.

        Et je sais bien que je peux m’abonner à d’autres Scoop.it au sein de mon « dashboard ». Mais il s’agit là d’un flux unique, indifférencié (mes flux RSS étaient classés dans de jolis dossiers thématiques :-). Et cela m’oblige à jongler entre plateformes pour assurer ma veille.

        Et quid des utilisateurs payants qui ont vu également disparaître leur fil RSS et voient chuter leur visibilité… et donc la rentabilité de leur investissement ?

        ►Thèmes
        Dont acte… 🙂 l’annonce fut clairement faite dans votre blog en 2014. Mais il me semble que l’interface à bien évolué non ? En revanche… pas d’annonce sur le blog concernant l’abandon du RSS… qui a surpris bon nombre d’entre nous. Pourquoi ne pas mettre une section « releases notes »… ou un fil RSS sur la section dédiée de votre Knowledge Base (que je découvre à l’instant : http://feedback.scoop.it/knowledgebase/topics/119196-release-notes)

        ►Export
        Je comprends également que vous puissiez être tenté de réserver l’export des données aux seuls compte payants… mais je continue à penser que c’est contre-productif pour la réputation de votre plate-forme… et je continuerai à l’utiliser comme argument négatif. Encore une fois, je suis conscient de la difficulté de trouver la bonne position du curseur attrait/rentabilité !

        Merci encore pour vos réponses !

        Serge Courrier

  2. Quelques petites remarques pour modérer le potentiel enthousiasme !

    Scoop.it est resté pour le moins bloqué sur ses acquis et n’a pas vraiment évolué depuis sa création en 2007, voire a régressé sur de nombreux points.

    Mettons néanmoins à son crédit le lancement de sa Marketing automation platform au prix… confidentiel.

    Pour les autres… ceux qui s’intéressent à la plateforme « normale » :

    – Son « back office » qui permet au curateur de mettre en place un outil de veille à partir de sources qu’il ajoute lui-même ou de mots clés de son choix est lent et partiel (il fait souvent remonter de vieux articles et ne récupère pas tous les articles des sources soumises). J’ai fini par ne plus utiliser cette fonction au profit d’une veille plus traditionnelle et beaucoup plus efficace (Inoreader + Twitter notamment).
    – Son application mobile est d’une inefficacité exceptionnelle
    – Sa web app (l’apparence de son interface administrateur sur mobile) est d’une folle inadéquation (pas responsive, un comble !)
    – Son choix de thèmes graphiques est aujourd’hui très daté au vu des nouvelles tendances (Medium… pour ne citer qu’elle)
    – La version gratuite ne permet pas de récupérer les données (au cas où vous vouliez changer de crémerie).
    – Il n’est plus possible de suivre les Scoop.it par fil RSS (une vraie erreur stratégique qui grève cruellement la visibilité de votre curation).

    Avec un peu d’effort, un WordPress équipé d’un thème orienté curation fera mieux l’affaire !

    1. Bonjour Serge,
      Commentaire pertinent et pas dénué de bon sens. En dehors d’un thème WordPress ou autre pour monter une veille, il faut effectivement en amont récupérer le contenu. Pour se faire je vous conseille de regarder du coté de Sociallymap. Un outil de marketing automation capable de récupérer le contenu provenant de flux RSS en y plaçant des filtres.
      Il y a aussi d’autre solutions comme El Curator mais je ne la connais très bien ! SocialShare est pas mal dans le genre de Feedly mais plus moderne.
      A vrai dire Scoop.it est plus utilisé pour faire de la curation que de la veille au sens propre du terme. Classer ses contenus et alimenter une vaste base est davantage son rôle.

    2. Bonjour @sergecourrier:disqus – Je suis Guillaume de Scoop.it (un des fondateurs). Merci pour le feedback détaillé que j’ai partagé avec notre équipe. On a effectivement toujours des points à améliorer mais c’est vrai que nous avons récemment plus mis le focus sur nos versions payantes et entreprises.

      Le prix de notre version de content marketing automation n’est pas un secret mais dépend des fonctionnalités requises par nos clients. Ce post sur notre blog fait par ailleurs une revue des différentes solutions, leurs périmètre et leur coût: http://blog.scoop.it/2015/12/09/how-much-does-content-marketing-software-cost/

      Sur le sujet de la veille et en complément de la réponse de @Journalducm:disqus notre retour d’expérience est qu’il y a plusieurs approches:

      – une découverte de contenu via notre communauté de curateurs – celle qu’Emmanuel souligne dans sa vidéo et que beaucoup d’utilisateurs préfèrent car très simple à mettre en place (on choisit des catégories et/ou on suit les gens qu’on suit déjà dans ses réseaux). On « crowd-source » en quelque sorte sa veille.

      – une veille beaucoup plus fine et organisée qui répond à un besoin professionnel. Pour celle-ci, nous offrons dans nos versions premium et entreprise notamment (1) un crawl de plus de 35 millions de sources tous les jours (2) des fonctions de filtres et de recherche de contenus (3) l’import de flux RSS par fichier OPML ou par ajout de domaines (4) nos services d’on-boarding pour affiner le moteur de veille et les résultats obtenus. A ce jour plusieurs centaines de millions de pages web ont été découvertes et publiées via ce moteur.

      Nous avons pour le moment laissé les suggestions dans la version gratuite mais c’est peut-être en effet une expérience déceptive pour un utilisateur exigeant.

      Sur l’utilisation mobile, votre compte était pour une raison que j’ignore configuré sur le choix « View desktop version ». Je viens de le repasser en version mobile qui est 100% responsive depuis déjà plusieurs années. Le menu pour passer de l’un à l’autre apparaît normalement en bas de l’écran.

      Enfin, nous avons de multiples thèmes disponibles et la possibilité d’en modifier le HTML/CSS dans nos versions premiums. Sans oublier l’intégration à WordPress.

      Voilà pour quelques éléments de réponses. Merci encore pour les critiques détaillées qui nous aident à identifier les sujets sur lesquels avancer: on ne s’endort pas sur nos lauriers!

      1. Bonsoir @gdecugis:disqus et merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre en détail à mes remarques.

        Je note, avec intérêt, les différences notables en termes de captation entre la version gratuite et les versions payantes. Peut-être qu’un tableau comparatif des fonctions de chaque « plan » pourrait nous aider à avoir une meilleure vision de votre offre.

        Je crains que les résultats (AMHO décevants) obtenus ne puissent que grever la perception globale de la plateforme. Mais je peux comprendre également que certains utilisateurs (sans jugement péjoratif), puissent s’en satisfaire.

        – Suggestions
        Encore une fois, les points qui m’ont déstabilisés (avant que je ne déserte la partie « suggestions ») furent la vieillesse des actualités récupérées, malgré un réglage censé privilégier les news les plus récentes. La lenteur de remontée des actualités et leur dimension très partielles m’a également surpris au regard de ce que je pouvais récupérer sur Inoreader ou Feedly.

        – Sources
        La lourdeur de gestion des sources et des requêtes furent aussi problématiques. Un « tableau » permettant de dire « telle requête sont adressées à telles plateformes » m’aurait parue plus souple. Une aide guidant les utilisateurs sur les syntaxes utilisables m’aurait également semblé utile. Les opérateurs avancés de Google ou de Twitter sont-ils gérés… par exemple.

        – Mobile
        Mon jugement sur votre Web App était donc faux et je suis content d’avoir découvert la « vraie » version cet après-midi… beaucoup plus utilisable. Je découvre parallèlement, en réinstallant la Mobile App, qu’elle apparaît dans la liste de partage sous iOS. Très content de cette évolution.

        – RSS
        Je peux tout à fait imaginer que la suppression des fils RSS sur les Scoop.it puisse être le fruit d’un choix économique… peut-être pour soulager votre infrastructure. Je suis néanmoins curieux d’en connaître la raison exacte. Pourquoi ! Mais pourquoi diable se couper d’un moyen aussi simple de suivre votre activité (qui valorisait de plus votre plateforme puisqu’elle était redirigée vers les Scoops 🙂 !
        Je conçois aussi la difficulté que doit être la vôtre de trouver un juste équilibre entre la version gratuite et payante (vos multiples changements en sont certainement la preuve)… pour ne pas rendre cette version trop « attrayante ». Mais au final, même les abonnés payants (comm e Jérôme Bondu, par exemple) ne génèrent plus de fil RSS. Votre plateforme est donc purement rayée, et je le regrette, de mon périmètre de veille. Je n’ai pas le temps, comme nombre de mes congénères, je le crains, de multiplier les points d’entrée.
        Par leur stratégie de chappelle, Linkedin est devenue une plateforme mineure pour ma veille (majeure pour mes publications). Facebook le reste parce que je peux connecter des Pages importantes à un lecteur de fil RSS en m’affrichissant de l’abominable EdgeRank). Twitter, que je continue à suivre en direct au vue de son importance majeure, est devenue encore plus intéressante depuis que je peux récupérer des requêtes sous forme de flux RSS. Slideshare ? OK ! Medium ? OK ! Reddit (plateforme mochissime de curation) ? OK ! Instagram grâce à Websta.me ? OK ! Pinterest ? OK ! Scoop.it ? Fini ! Dommage !

        – Export
        Dans mon comparatif de lecteurs de fils RSS réalisé en 2013, j’avais considéré comme rédhibitoire l’absence de fonctions d’import mais surtout d’export. Toutes les plateformes, même dans leur version gratuite, autorisent l’export OPML. J’aurais dû faire de même avec Scoop.it ! Aujourd’hui, c’est un des arguments utilisé pour déconseiller es stagiaires et clients d’utiliser Scoop.it. Même WordPress.com autorise l’export des posts ! Pourquoi pas vous ! Un client, même gratuit, qui se retro ». A tester ! uve captif d’une plateforme, devient un contre-ambassadeur de votre marque !

        – Thèmes
        Je découvre en m’y reconnectant les modifications de la section « personnalisation ». Il ne me semble pas pas (mais je peux me tromper) que vous ayez annoncé ces évolutions sur votre blog.

      2. Bonsoir @gdecugis:disqus et merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre en détail à mes remarques.

        Je note, avec intérêt, les différences notables en termes de captation entre la version gratuite et les versions payantes. Peut-être qu’un tableau comparatif des fonctions de chaque « plan » pourrait nous aider à avoir une meilleure vision de votre offre.

        Je crains que les résultats (AMHO décevants) obtenus ne puissent que grever la perception globale de la plateforme. Mais je peux comprendre également que certains utilisateurs (sans jugement péjoratif), puissent s’en satisfaire.

        – Suggestions
        Encore une fois, les points qui m’ont déstabilisés (avant que je ne déserte la partie « suggestions ») furent la vieillesse des actualités récupérées, malgré un réglage censé privilégier les news les plus récentes. La lenteur de remontée des actualités et leur dimension très partielles m’a également surpris au regard de ce que je pouvais récupérer sur Inoreader ou Feedly.

        – Sources
        La lourdeur de gestion des sources et des requêtes furent aussi problématiques. Un « tableau » permettant de dire « telle requête sont adressées à telles plateformes » m’aurait parue plus souple. Une aide guidant les utilisateurs sur les syntaxes utilisables m’aurait également semblé utile. Les opérateurs avancés de Google ou de Twitter sont-ils gérés… par exemple.

        – Mobile
        Mon jugement sur votre Web App était donc faux et je suis content d’avoir découvert la « vraie » version cet après-midi… beaucoup plus utilisable. Je découvre parallèlement, en réinstallant la Mobile App, qu’elle apparaît dans la liste de partage sous iOS. Très content de cette évolution.

        – RSS
        Je peux tout à fait imaginer que la suppression des fils RSS sur les Scoop.it puisse être le fruit d’un choix économique… peut-être pour soulager votre infrastructure. Je suis néanmoins curieux d’en connaître la raison exacte. Pourquoi ! Mais pourquoi diable se couper d’un moyen aussi simple de suivre votre activité (qui valorisait de plus votre plateforme puisqu’elle était redirigée vers les Scoops ? !
        Je conçois aussi la difficulté que doit être la vôtre de trouver un juste équilibre entre la version gratuite et payante (vos multiples changements en sont certainement la preuve)… pour ne pas rendre cette version trop « attrayante ». Mais au final, même les abonnés payants (comm e Jérôme Bondu, par exemple) ne génèrent plus de fil RSS. Votre plateforme est donc purement rayée, et je le regrette, de mon périmètre de veille. Je n’ai pas le temps, comme nombre de mes congénères, je le crains, de multiplier les points d’entrée.
        Par leur stratégie de chappelle, Linkedin est devenue une plateforme mineure pour ma veille (majeure pour mes publications). Facebook le reste parce que je peux connecter des Pages importantes à un lecteur de fil RSS en m’affrichissant de l’abominable EdgeRank). Twitter, que je continue à suivre en direct au vue de son importance majeure, est devenue encore plus intéressante depuis que je peux récupérer des requêtes sous forme de flux RSS. Slideshare ? OK ! Medium ? OK ! Reddit (plateforme mochissime de curation) ? OK ! Instagram grâce à Websta.me ? OK ! Pinterest ? OK ! Scoop.it ? Fini ! Dommage !

        – Export
        Dans mon comparatif de lecteurs de fils RSS réalisé en 2013, j’avais considéré comme rédhibitoire l’absence de fonctions d’import mais surtout d’export. Toutes les plateformes, même dans leur version gratuite, autorisent l’export OPML. J’aurais dû faire de même avec Scoop.it ! Aujourd’hui, c’est un des arguments utilisé pour déconseiller es stagiaires et clients d’utiliser Scoop.it. Même WordPress.com autorise l’export des posts ! Pourquoi pas vous ! Un client, même gratuit, qui se retro ». A tester ! uve captif d’une plateforme, devient un contre-ambassadeur de votre marque !

        – Thèmes
        Je découvre en m’y reconnectant les modifications de la section « personnalisation ». Il ne me semble pas pas (mais je peux me tromper) que vous ayez annoncé ces évolutions sur votre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page