Community Management

Quel est le meilleur CV pour un community manager ?

CM ! un métier qui poursuit sa croissance et pour lequel il y a de nombreux postulants. Mais quel est le meilleur CV pour le community manager ?

Pour un community manager, il est parfois plus parlant d’avoir une bonne empreinte digitale plutôt qu’un CV rutilant !

Nombreux sont les community managers qui demandent régulièrement au sein des communautés, comment rédiger son CV ? comment le mettre en valeur ? etc… Cependant il est rare de voir ceux qui recherchent davantage à soigner leur empreinte digitale.

L’empreinte digitale du community manager est son meilleur CV

Faire en sorte que sa présence sur les réseaux sociaux soit équilibrée en faisant état d’une veille, d’un partage de contenu au sein d’un blog ou tout autre forme de travail visant à produire une identité facilement reconnaissable. Je ne dis pas que le CV papier est à exclure, mais qu’il n’a pas forcément le poids d’une empreinte digitale si elle est plus parlante pour un futur employeur.

Les recruteurs qui ont une culture web, auront vite fait de parcourir Google à la recherche d’informations sur un candidat. Il est donc primordial à ce niveau, de soigner son identité sur le net et de laisser transparaitre son implication et son travail dans les sphères du digital. Il faut savoir être ordonné et privilégier les bons réseaux sociaux pour mettre en valeur son profil.

Le CV classique pour le community manager, doit juste venir en renfort de sa présence.

article updaté le 28 septembre 2016


Le meilleur CV pour un community manager

Parcourez et mettez en pratique les différents points énumérés ci-dessous pour soigner votre présence en ligne. On appellera vos actions sur les réseaux sociaux, le soin apporté à vos profils, la tenue de votre blog etc…  votre empreinte digitale.

Elle sera alors perçue comme un CV pour votre futur recruteur.

Soignez votre profil sur les réseaux sociaux

Soignez son profil sur les réseaux sociaux - www.journalducm.com

Il est toujours bon de rappeler qu’en matière de community management, les réseaux sociaux ont la part belle aux échanges et à la présentation de son profil. Pour démarrer, rien de mieux qu’une photo de profil réalisée par un professionnel et mise en valeur. Elle vous présentera sous votre meilleur jour.

Ensuite votre activité au travers de vos réseaux sociaux, de votre blog… sera un point observé attentivement.

Un community manager qui ne serait pas présent et actif (pas forcément pro-actif) sur les réseaux sociaux, pourrait signifier plusieurs choses auprès d’un recruteur :

  • Trop de travail ou suffisamment occupé pour ne pas justifier d’une présence active
  • Pas de veille à partager
  • La crainte d’utiliser les réseaux sociaux
  • Manque de connaissance des réseaux sociaux de base…

Afin d’éviter au recruteur de se faire ses propres conclusions, ne négligez pas votre rôle qui doit être perceptible sur internet. Si les réseaux sociaux à titre personnel ne sont pas votre apanage, tenir un blog et partager des articles pertinents saura vous apporter un équilibre… quand bien même vos posts devront y être partagés.

Il y a ainsi 2 types de comptes à distinguer; professionnel et personnel. Ils contribueront tous les 2 à offrir une opinion à votre futur employeur. Beaucoup de profils mélangent leur veille professionnelle et leurs discussions personnelles sur un même compte Twitter ou Facebook par exemple.

Il faut être prudent et équilibré pour gérer ses comptes de cette façon.

Alterner le partage de ses articles ou d’une veille tout en y insérant ses propos footbalistiques par exemple, peuvent perturber certains professionnels si vous démarrez sur les réseaux sociaux.

Ce n’est pourtant pas incompatible si on étudie certains comptes d’e-influenceurs sur Twitter. Réfléchissez-y avant de développer votre communauté, car avant d’atteindre une certaine influence il faudra acquérir de l’expérience avec patience.

Linkedin 

Linkedin sera sans doute le premier réseau social sur lequel il faudra travailler sa présentation. Un recruteur devra rapidement vous identifier avant d’aller plus loin dans la prise de connaissance de votre profil.

Optez pour un titre simple de votre fonction ou du poste recherché, en évitant les formules « à la recherche d’un emploi, d’un stage… » et soyez plutôt professionnel en misant sur être « à l’écoute du marché » ou « en veille ».

Votre recruteur devra ressentir la confiance, la passion et un profil prêt à s’investir dans sa ou ses futures missions. De nombreux articles traitent du sujet sur le net, donc n’hésitez pas à user de Google pour rechercher comment optimiser votre profil Linkedin.

C’est à mon sens le premier point à travailler pour montrer qu’on existe en partageant son parcours, ses missions antérieures etc…

Linkedin offre également la possibilité de rédiger des articles au travers de sa plateforme Pulse. Il est à ce titre fortement recommandé de rédiger de temps à autre des articles qui relèveront votre expertise et qui valoriseront ainsi votre profil.

Votre futur recruteur aura certainement besoin d’une « belle » plume pour rédiger des contenus, et à ce titre, il serait opportun de se positionner sur ce point.

Pour comprendre comment fonctionne Pulse et comment on y rédige, lisez ses 2 articles : Comment se faire repérer sur Linkedin à l’aide de Pulse ? et Linkedin Pulse : Comment l’utiliser et optimiser ses contenus ?

Facebook

Le réseau des réseaux a connu beaucoup de dérives à ses débuts et encore aujourd’hui à tous les niveaux. Il est très attrayant de l’utiliser à titre personnel pour partager ses photos de vacances, ses délires entre copains et tout un tas de posts humoristiques à destinations de ses amis.

Pour utiliser Facebook de la sorte, veillez à bien connaitre les paramètres de sécurité et à ne pas laisser des informations compromettantes à la vue de tout le monde.

Facebook et ses dérives - www.journalducm.com

Par ailleurs, soyez plutôt discret sur vos échanges politiques et religieux, ils sont souvent sources de conflits. Il est parfois préférable de vivre ses idées et de permettre à votre entourage professionnel de les découvrir au fi du temps, plutôt que de laisser une brèche aux interprétations et aux ont-dits.

Notez que Facebook vous permettra de créer un profil professionnel, donc si vous avez intérêt à le faire, étudiez la question. Il pourra également être utile de vous créez une page si vous partagez une veille et / ou vos propres billets de blog. Faites à ce titre une petite liste de vos objectifs et de ce que souhaitez entreprendre en fonction du temps à y investir.

Là encore vous trouverez de nombreuses informations sur le net à propos de la création de votre profil professionnel, mais aussi sur comment configurer son compte Facebook et paramétrer correctement sa sécurité. Google est votre ami, et cette formule doit vous coller à la peau pour montrer que vous êtes curieux avant d’avoir recours à vos semblables.

N’hésitez à créer une page test avant de rendre public vos contenus.

C’est ce qu’on pourrait appeler une page « bac à sable » car elle vous permettra de voir comment seront calibrées vos images etc… Faites de même avec Twitter en vous créant un profil privé.

En aparté :

Il est important de se poser quand on s’apprête à mettre un pied dans le monde professionnel, et de ne surtout pas voir peur de faire des erreurs. Elle sont une source d’apprentissage si on sait en tirer un enseignement.

Pensez aussi à la remise en question qui est un synonyme de bon sens, surtout là où tout change rapidement et où les techniques d’hier deviennent rapidement obsolètes.

Twitter

Twitter est une plateforme principalement utilisée pour le partage de posts et les échanges en temps réel. Il est un formidable outil en community management, qui vous permettra parfois d’être plus rapidement visible que sur Facebook ou sur d’autres réseaux sociaux.

L’avantage (ou l’inconvénient) est sa transparence totale, ce qui permet à d’autres profils de vous retrouver plus facilement si vous optez pour un pseudo qui se calque sur votre nom et votre prénom.

Si vous le souhaitez, il est tout-à-fait possible de distinguer un profil personnel d’un compte professionnel rattaché à votre blog par exemple. L’un servira à diffuser vos contenus et votre veille, quant à votre profil personnel il pourra être utilisé pour dialoguer, échanger, tout en conservant des propos équilibrés.

Un lien dans votre bio vers l’éventuel compte de votre blog est fortement recommandé.

C’est ce que j’abordais en début de post, savoir faire la distinction entre un compte professionnel et un compte personnel. Cette solution est plus simple à adopter pour faire la part des choses, tout en conservant la possibilité d’échanger plus librement depuis son profil personnel.

Twitter vous permettra de mettre en avant une bio qui vous identifiera, donc ne la négligez pas si vous souhaitez être rapidement identifié par vos confrères et vos futurs recruteurs. Identifiez votre expertise, vos centres d’intérêts… avec quelques hashtags comme par exemple : #CM, #SocialMedia #HiTech etc…

Google Plus

Google Plus est un réseau qui a connu plusieurs transformations depuis sa création. Certains réseaux pratiquent une refonte en douceur, mais Google Plus a fait récemment un bon en avant en proposant les collections.

Ce sont des tableaux « boards » qui vous vont vous permettre de classer vos photos, vos posts, vidéos etc… et rendre ainsi plus facile l’accès à vos informations et / ou votre veille.

Appréhendez ce point comme un plus, car le réseau social décroit peu à peu et les groupes sont à présent désertés.

C’est un réseau social que j’affectionne beaucoup mais qui a peiné à décoller si on se réfère simplement aux chiffres « réels » des utilisateurs actifs. Ceci étant il n’est pas non plus le réseau fétiche des ados et de ceux qui partage du lol en permanence. Ce réseau social a tout de même l’avantage de permettre le classement des contenus par catégories, au sein des communautés. Un point que Facebook n’a encore jamais déployé à ce jour !

Facebook quant à lui, comporte de nombreux profils qui ne sont là que pour le fun et les partages futiles entre amis. Ainsi Google Plus se révélera plus professionnel dans son approche et son utilisation. A vous de tester et de voir si il y a encore un intérêt à y être présent.

Instagram et Pinterest

2 réseaux sociaux qui font la part belle à l’image. Si votre orientation s’avère plutôt être un domaine où la photo et les visuels jouent un rôle important, étudiez-les car ils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Instagram se gère principalement depuis un smartphone et permet un partage rapide de ses photos. Pinterest quant à lui nécessite une prise en main un peu plus longue mais offre en contrepartie un meilleur classement de ses visuels. Il permet la création de tableaux en abordant ainsi des thèmes différents.

Pinterest devient également peu à peu un lieu de vente privilégié pour de nombreuses marques et acteurs du e-commerce. Là aussi profitez de la présence d’une bio pour vous présenter en rapport de votre activité et/ou passion.

A vous de faire les bons choix sans pour autant chercher à y être absolument. Vous pourrez néanmoins les étudier si vous n’y voyez pas d’intérêt immédiat à titre personnel. Lors de vos futures missions, il est probable que vous ayez besoin de les utiliser.

Youtube, Dailymotion et Vimeo

3 réseaux (médias) sociaux qui proposent le partage de vidéos avant tout. Encore une fois il est possible que vous soyez adepte du montage vidéo, un créateur amateur de films ou de tout autre activité liée à la vidéo.

Posséder une chaine de diffusion sur ces réseaux est alors un atout à faire valoir au travers de votre présence en ligne.

YouTube a depuis peu ajouter un onglet « Communauté » pour permettre aux youtubeurs une interaction avec leur membres. Ainsi il devient davantage un réseau social en substance, et offre de ce fait un réel plus pour les community managers.

La news sur Youtube : Community ! L’onglet qui transforme YouTube en réseau social

La vidéo n’est pas maitrisée par tous les profils du web, donc soulignez-le là où ça s’avère utile comme Linkedin par exemple.

Les autres réseaux sociaux et / ou plateformes

Il existe de nombreux autres réseaux sociaux et apparentés, mais il n’est pas non plus nécessaire et indispensable d’être partout. Vous pourrez les étudier et apprendre à vous en servir, mais privilégiez premièrement les principaux comme Facebook, Twitter et Linkedin, et maitrisez-les avant d’explorer d’autres solutions.

Quelques réseaux (medias) sociaux supplémentaires : Viadeo, Ello, Quora, Xing, Tumblr…

Certaines plateformes plus professionnelles comme DoYouBuzz permettent de créer un CV complet en ligne. Il est alors utile d’y avoir recours si vous souhaitez compléter votre profil et toucher davantage de recruteurs.

Le community manager doit-il posséder un blog ?

Une question qui revient régulièrement chez les community managers qui démarrent leur activité en freelance, ou qui sont en période de formation pour apprendre le métier.

Faut-il tenir un blog si vous êtes community manager ?

Pour répondre à la question je vous livre tout de suite le post à lire afin d’en apprendre un peu plus sur la question : Faut-il avoir un blog quand on est community manager ?

Une fois que votre choix sera fait, il sera important de soigner son site et/ou son blog afin d’identifier rapidement votre expertise et votre thématique. Votre blog sera le lieu central de votre contenu, partant du principe que vous y rechercherez de la visibilité. Les réseaux sociaux deviendront alors des vecteurs pour le partage de vos contenus.

C’est un support qui en apprendra beaucoup à votre futur recruteur, notamment sur votre style rédactionnel, la connaissance de votre domaine, la gestion des partages, des commentaires etc…

Tous ces points seront des atouts pour valoriser votre profil, alors encore une fois; soyez pro jusqu’au bout si vous souhaitez décrocher le bon poste !

En conclusion

On a tous besoin de travailler ! c’est un fait. Et pour se vendre au travers des métiers du digital, rien de tel qu’une présence online, une empreinte digitale qui en dira long sur votre parcours et vos affinités avec les réseaux sociaux notamment.

Le métier de community manager ne cesse de se profiler au fil des années, et beaucoup s’accordent à dire qu’il va se spécialiser davantage sur les années à venir.

Il s’agit dès lors de glisser petit à petit vers une spécialité du métier pour valoriser son profil. Pensez à la mobilité qui grignote du terrain dans ce paysage !

Ainsi une présence en ligne sera pour beaucoup le prolongement d’un CV, ou réciproquement selon l’importance qu’on y attribuera. C’est donc un point à maitriser, à soigner, et à ne surtout pas négliger dans votre vie professionnelle liée au digital.

Être community manager n’est pas un passe-temps où l’on s’adonne à une passion au travers des réseaux sociaux.

Elle pourrait l’être si on l’amène dans une pratique professionnelle. Mais c’est en l’occurrence un véritable métier et un rôle à prendre au sérieux, qui vous place directement dans les sphères de la communication au sein de votre future entreprise, ou en tant qu’indépendant.

Communiquer en tant que community manager, c’est également rechercher un équilibre entre offline et online !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 42 Average: 4.9]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Quel est le meilleur CV pour un community manager ?! This is the link: https://www.journalducm.com/2016/09/28/quel-est-le-meilleur-cv-du-community-manager-5915/