Stratégies | Campagnes

Le cheminement d’une Stratégie Digitale – Partie 1

Rendez-vous sur Hellocoton !


Le cheminement d’une Stratégie Digitale | Partie 1

Toute société désireuse de mettre un pied sur le net, doit forcément passer par une stratégie digitale en mettant à plat ses objectifs, et les moyens mis à sa disposition pour les atteindre.

Le net devenant une opportunité nouvelle pour beaucoup de sociétés et un vaste terrain pour conquérir de nouveaux clients, il ne s’agit pas d’y manquer son entrée. La première étape consiste à établir au préalable un schéma qui répondra aux questions primaires.


Cet article sera rédigé en plusieurs parties en raison de sa longueur et des différents points à aborder succinctement dans un premier temps, et plus en détail sur des posts qui vont suivre. Il s’agit ici de démarrer par un cheminement simplifié, et non de rédiger un premier post exhaustif en raison des nombreuses différences existantes entre les stratégies digitales, et qui sont adaptées à des secteurs en particulier. Nous verrons lors de cette première partie les rudiments d’une stratégie digitale pour la rendre abordable et compréhensible par tous. Ce n’est pas un travail très compliqué en soit si on respecte une démarche, mais il est cependant souhaitable d’avoir une expérience de quelques années en entreprise, pour comprendre les enjeux du digital et avoir une maturité professionnelle. Une stratégie digitale demande bien entendu une bonne connaissance d’internet, des réseaux sociaux, et des outils permettant de parfaire le bon déroulement de votre travail. Il est important de comprendre la vision de l’entreprise qui entrera sur le net.

Remarque : Nous verrons par la suite des points plus en détail comme construire un site internet / blog, développer ses réseaux sociaux etc… qui feront l’objet de posts en plus.

INTRODUCTION

La stratégie digitale à pour rôle de vous donner une conduite à suivre pour entamer votre présence sur internet en générale. Il s’agit d’exposer vos objectifs, vos besoins et tout ce qui sera nécessaire à la préparation d’une présence digitale. Vous souhaitez développer votre présence, travailler votre e-reputation, faire connaitre vos produits, vos services au travers d’internet etc… ? Vous devrez alors passer par une stratégie digitale pour canaliser tout ces points et les amener à un déploiement en ligne, et ce avec un suivi des résultats obtenus au fil du temps.

Le  Q Q O Q C C P   

Qui ? – Quoi ? – Où ? – Quand ? – Comment ? – Combien ? – Pourquoi ?

 

 
Question
Sous-questions
Qui ?
De qui, Avec qui, Pour le compte de qui…
Quoi ?
Quoi, Avec quoi, en relation avec quoi…
Où ?
Où, par où, vers où…
Quand ?
Tous les quand, à partir de quand, jusqu’à quand…
Comment ?
De quelle façon, dans quelles conditions, par quel procédé…
Combien ?
Dans quelle mesure, valeurs en cause, à quelle dose…
Pourquoi ?
Cause, facteur déclenchant
Pour quoi ?
Motif, finalité, objectif

Source wikipédia


Le QQOCCP est la base. Répondre à toutes ces questions est un passage obligée pour démarrer.

Pourquoi je veux être présent sur internet ? Quelle sera ma cible ? Quels seront les services / produits à exposer / à vendre ? Quels seront mes besoins pour activer ma présence digitale (blog, comptes réseaux sociaux…) ? Quels sont et seront les moyens mis à ma disposition ? temps / hommes / outils etc… et surtout quel sera le budget alloué pour parvenir à établir ma présence digitale ?

Il sera convenable également de faire un recensement de vos actions en terme de communication si elles existent. Ceci afin de déterminer vos orientations passées face à celles à venir. Si vous avez déjà un support existant sur internet, comme un site par exemple, un audit sera à prévoir. Est-il nécessaire de le mettre à jour ? Et si oui quels sont les axes à améliorer ?

Ainsi nous pourrons en sortie, limiter certaines actions, et/ou restreindre sa présence au démarrage. Il est important de définir tous ces points avant de se lancer, car c’est le point de départ de votre travail sur la stratégie à mettre en place.

En répondant à ces questions, vous allez visualiser les principaux axes qui vous amènent à être présent sur internet, autant que vos besoins face aux moyens qui sont en votre possession. C’est à partir de là que démarrera la stratégie à mettre en place. Il faudra la segmenter en plusieurs sections en partant d’un noyau, qui sera le socle de votre présence digitale et/ou de votre communication.

Votre site internet : Le principal socle de votre contenu

En règle général le site internet (blog) est le principal support de votre contenu, là où sera exposé votre expertise et vos contenus liés à celle-ci. Il sera votre vitrine à partir de laquelle vos services et/ou vos produits seront exposés. La partie blog elle, sera donc le reflet de votre expertise au travers des contenus qui y seront rédigés. Si tout démarre bien de votre site, ce sera alors la partie à soigner et à ne surtout pas négliger. Il peut arriver dans certains cas, lorsqu’il n’y a pas de site internet existant, que le noyau soit une veille réalisée depuis un compte Scoop It par exemple.

Pour un site internet / blog il sera indispensable d’établir un cahier des charges strict, en incluant différents points parmi lesquels :

  1. logo
  2. charte graphique
  3. sections
  4. charte éditoriale
  5. call-to-action
  6. offre de services / produits
  7. identité / réseaux sociaux
    Etc…

Tout ce qui devra être intégré sur le site, sera notifié sur le cahier des charges. Gardez toujours à l’esprit qu’un site doit immédiatement répondre à la question « de quoi traite t’il ? » lors de la première visite sur la page d’accueil. Intégrez si possible les dernières tendances pour assurer l’ergonomie et la fluidité de chargement de votre site, flat design notamment et responsive pour répondre à la diversité d’écrans. La mobilité étant un facteur à considérer dés aujourd’hui il ne faut pas la négliger en matière de navigation.

Remarque : Le site internet / blog peut par ailleurs faire l’objet d’un Q Q O Q C C P en soit, s’il est pris à part.

Quand votre cahier des charges sera établi, faites-le relire à quelques personnes pour vous assurer de sa compréhension. Il doit être lisible et compréhensible par votre futur prestataire. Toujours y inclure le principal interlocuteur à contacter pour assurer le suivi et s’entendre sur certains aspects.

Suite à cela vous pourrez entamer  vos démarches pour obtenir des devis et pour commencer à affiner votre budget. Il faudra bien s’assurer qu’il rejoint vos prévisions. À ce titre n’hésitez pas à faire jouer la concurrence tout en prenant des renseignements sur le niveau de difficulté de réalisation de votre site. Il est important de ne pas avoir à faire à des amateurs. Un site est une véritable vitrine. Demandez à vos prestataires avant de faire un choix, des exemples de réalisations responsive et si possible flat design pour vous faire une idée du niveau de la qualité de leur travail. Aujourd’hui on va à l’essentiel en mettant le focus sur le contenu et non sur le contenant.

Votre présence sur les réseaux sociaux

Suite à cela vous pourrez reprendre votre stratégie, et selon les réseaux sociaux que vous avez jugé indispensable d’introduire dans votre démarche, il faudra les créer. Conserver votre charte graphique sur vos différents réseaux, vous conserverez ainsi une ligne conductrice et une cohérence qui vous identifiera plus rapidement. Ne cherchez pas à être présent sur tous les réseaux sociaux, soyez juste certain de vos choix selon vos objectifs et optimisez votre présence digitale sur les réseaux retenus. Par la suite il est possible d’en introduire un ou plusieurs autres selon d’éventuelles actions à mener ou si nécessaire.

Parmi les réseaux sociaux les plus populaires, vous avez Facebook, Twitter et Google Plus. Ne les négligez pas, mais à l’inverse n’y soyez pas juste pour y être. Ils doivent s’inscrire dans votre stratégie digitale et répondre à vos attentes. Facebook et Google Plus peuvent se compléter avec une ligne différente ou selon ce qu’ils offrent réciproquement, comme les catégories avec Google Plus et tout l’écosystème Google qui se rattache au réseau social.

Avec plus d’un milliard de profils inscrits à travers le monde, Facebook pourra vous demander des investissements au départ, car la visibilité se paie sur le réseau de Mark Zuckerberg. Twitter vous offrira un bon support pour le partage de vos informations, avec de l’interactivité via à vis de vos abonnés, tout en créant de la viralité. Pour se faire il faudra se créer votre communauté au fil du temps et l’engager sur vos actions.

Besoin d’un community manager ?

C’est sur ce point qu’intervient le community manager. Si vous en avez prévu un dans votre phase de développement, il sera convenable de le faire intervenir sur votre stratégie. Il pourra vous donner son avis avec un regard d’expert sur la partie réseaux sociaux au minimum. Ceci étant il apparaît que le community manager est indispensable pour assurer le déploiement et le suivi de votre stratégie. C’est la personne qu’il vous faut pour ne pas perdre la main sur vos actions, et les pérenniser pour atteindre vos objectifs.

Quand vous en serez arrivé à ce stade, il vous faudra patienter certainement plusieurs mois pour stabiliser un début de présence digitale et peut-être redéfinir certaines orientations. Il arrive qu’au démarrage on ne pense pas forcément à tout. Pour des questions de temps, de budget, ou toute autre raison il vous faudra y remédier par des points tous les mois pour voir vos évolutions et l’orientation que prend votre présence.

Toute la partie qui découlera de votre stratégie sera la phase la plus enrichissante pour votre business. Encore une fois, après les efforts consentis, le budget alloué, il ne s’agit pas de laisser la magie opérer.

Le pilote du projet sera soit un responsable digital, un community manager, soit vous-même si vous avez décidé de vous y consacrer. Mais attention à la masse de tâches qui gravitera autour. Si vous souhaitez vous engager, il existe le recours au stagiaire, même si je n’aime pas trop aborder ce point qui faut débat. Soyez vigilant sur le profil retenu et pensez à un éventuelle embauche car on ne construit pas une société sur des stagiaires indéfiniment. Un suivi est bon s’il est maitrisé et assuré par une personne qui connaît son job tout en continuant d’apprendre. Le stagiaire pourra néanmoins intervenir sur la partie contenu par exemple.

Le community manager doit être vu un investissement et non une dépense. Il sera donc important d’aborder le fameux retour sur investissement (ROI) de vos opérations. Mesurer ainsi vos différents objectifs sur des axes différents et en fonction de votre présence digitale. Ces différents points peuvent avoir trait à :

– nombre de profils abonnés à une newsletter
– nombre d’abonnés Twitter qualifiés
– le taux d’engagement de vos membres
– le taux de conversion selon vos axes
– le ratio avec les commandes passées sur vos produits / services
– le nombre de VU sur votre site
– vos ambassadeurs


Voici la première partie du cheminement d’une stratégie digitale.

Note Générale
Votre Note
[Total: 0 Average: 0]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
  • Laurent Haddad

    Excellent article Laurent

Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Le cheminement d'une Stratégie Digitale - Partie 1! This is the link: https://www.journalducm.com/2014/10/13/cheminement-strategie-digitale-partie-1-4026/