Flash Actualités

Fin du like-gating sur Facebook, quels enjeux ?

La fin du Like-gating sur Facebook, quels enjeux pour les entreprises ?

 

like gating
like gating

 

Le like-gating, qu'est-ce que c'est ?

Facebook a récemment annoncé que le like-gating (ou fan-gate) serait interdit à partir du 5 novembre. Cette pratique consiste à imposer aux utilisateurs de devenir fan de la page d'une marque pour pouvoir accéder à son contenu ou participer à un jeu-concours. Dans la quête de fans, le like gating s’avère être un outil rapide et très efficace.

 

statistiques facebook

 

Pourquoi cette interdiction ?

Les développeurs Facebook ont expliqué ce changement : « Vous ne devez pas inciter les utilisateurs à utiliser des plugins sociaux ou à aimer une page. Cette mesure inclut les dotations, les applications « like gating » ou les applications de contenu basées sur le fait d’être fan d’une page. Nous voulons que les utilisateurs « aiment » les pages parce qu’ils veulent être connectés avec elles et suivre leur actualité, et non à cause d’incitations artificielles. »

[Tweet "Pourquoi interdire le like-gating sur Facebook ? par @lorenarondi #CM #Facebook"]

Quelles conséquences pour les entreprises ?

La quête aux fans ne doit plus se penser de manière quantitative mais bien qualitative. Une personne qui aime une page le fera par sa propre volonté de connaître et de suivre la marque et non par intérêt pour un lot attractif. Revenir à une acquisition qualitative nécessite de s'intéresser au taux d’engagement et de chercher sans cesse à l'améliorer. La fin du like-gating est l'occasion pour les marques de revoir leur stratégie et de redoubler d'originalité pour séduire ses internautes et les fidéliser.

Un bon exemple est Oasis qui a trouvé sa propre thématique associant humour et réactivité.

Page facebook Oasis
Page facebook Oasis

Les petites marques qui n'avaient pas le budget pour investir dans des applications fan-gate, vont pouvoir dorénavant s'imposer face à leurs concurrents.

On note cependant qu'avoir un grand nombre de fans permet de gagner en visibilité sur Facebook et d'atteindre un plus grand nombre de personnes. C'est donc une donnée à ne pas négliger.

Et vous qu'en pensez-vous ? Quelles stratégies allez-vous mettre en place pour continuer de séduire de nouveaux fans ? 

Partager vos impressions en commentaire avec nos lecteurs !

Enregistrer

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 3 Average: 4.7]

ARTICLES JCM A LIRE


Lorena Rondi

Passionnée par l'événementiel, j'aime la proximité et l'interactivité qu'offre le community management entre les organisateurs et les participants. Actuellement étudiante en communication digitale, j'occupe également le poste de Community Manager chez Comexposium, l'organisateur de 114 manifestations internationales (dont la foire de Paris, le salon de l'agriculture, Who's next, curvexpo et j'en passe!) Dynamique et endurante, je jongle entre les hashtags de chaque salon pour offrir un contenu riche et varié à mes 16k d'abonnés. J'ai la volonté de transmettre mes compétences et mes connaissances dans ce secteur encore si peu exploité sur le net! Photographe, je dois avouer avoir un faible pour Instagram et Pinterest…

Articles similaires

13 commentaires

  1. monde des bisounours bonjour : Facebook avec ces app là de jeu concours gagne 0 euros. Demain il faudra passer par des campagnes FB pour récupérer du fan. Fin de l’histoire bonsoir.

    1. Bien que les Bisounours viennent d’un passé lointain, je rejoins le point de vue aussi bref soit-il ! mais attendons plutôt la suite et nous verrons ce que Facebook va nous pondre, car on peut déjà faire du jeu-concours avec eux, sauf que ce n’est pas très fun !

    2. Il est évident que facebook cherche à gagner de l’argent. C’est d’ailleurs marrant de voir que le réseau va finalement réussir son objectif puisque vous dites qu’il faut se tourner vers ses fonctions payantes pour récupérer du fan et qu’il n’y a pas d’autres solutions. C’est une question de point de vue!
      Pour ma part, la question de ce sujet était plutôt de voir comment nous pouvions adapter notre stratégie sans forcément subir et se soumettre aux volontés du réseau.

  2. Bonjour Louditou, je pense que les petites marques vont pouvoir s’imposer face aux concurrents si on s’interesse à l’acquisition qualitative de fans. Je suis d’accord qu’il faut un minimum de budget pour animer sa page sur facebook, mais les applications like-gating engendre tout de même de nombreux frais (application, réglement, création des visuels, investissement pour les récompenses…) et n’étaient pas accessible pour tous. Je suis persuadée qu’avec peu de budget on peut faire des merveilles: un bon exemple est la page facebook du salon du cheval de Paris. Le CM fédère une communauté de près de 75k fans avec un taux d’engagement très respectable. Bien sûr il est plus facile d’animer une communauté de passionnés que de clients mais je vous invite quand même à aller la voir 🙂

    1. Commentaire intéressant mais reste à voir la différence entre un client qui arrive sur Facebook et celui qui y est déjà installé depuis un moment. Pour l’ancien il pourra toujours voir différemment avec des fans déjà engagés et gagnés… quant au nouveau qui souhaite user de Facebook pour s’assurer de la visibilité, il sera confronté à 2 paramètres : l’argent et le temps !

      L’argent parce qu’il devra y passer pour amorcer sa présence, le temps parce qu’il en aura besoin pour atteindre une visibilité correcte. S’il se coupe des dépenses, le facteur temps deviendra le mot patience pour sonner au plus juste ! Quoiqu’il n’y ai pas de recettes miracles, il faut admettre que les jeux-concours ont boosté nombres de pages de marques… petites et grandes pour en arriver là où elles sont.

      Il faudrait dès lors recentrer le débat sur celui qui cherche aujourd’hui à être visible, et à gagner des fans qualifiés. Si le jeu-concours ne permet plus le like-gating, alors comment gagnera t’il ses fans acquis ainsi au préalable ? se coupera t’il de ce tremplin qui n’en sera plus un, où devra t’il avoir recours à d’autres méthodes ? Et su oui lesquelles ?

      Une idée d’article à n’en pas douter !

      Il faudra certainement apprendre à gagner des fans d’une autre manière tout en n’oubliant pas le facteur engagement. Etre dans le secteur de l’organisation d’events… présente par exemple de gros avantages, comme le simple fait de permettre à des fans de se rencontrer réellement et de faire connaissance, le tout au sein d’une évènement organisé par une marque. Dans une vision triangulaire on a bien le fan, l’engagement et la marque. Ce qui tend à se traduire par : J’ai connu le profil X lors de l’event organisé par la marque untel.

      De retour à la communauté « virtuelle » je retrouve le profil X avec qui je peux échanger grâce à un lien tissé lors d’un event ! La communication passe alors de bilatérale à multilatérale : Du CM à la communauté et la communauté vers le CM à : les profils de la communauté entre eux sous la marque de laquelle ils sont fans. C’est une grande nuance avec un engagement qui est davantage ancré grâce à l’event organisé en amont.

      Grâce à cela on engage toujours autour de passions communes des profils, mais qui se sont connus à un évènement organisé par une marque. La marque devient ainsi un réel tremplin pour créer du lien et de l’engagement. Imaginons seulement le souvenir laissé par cette rencontre… c’est lors de l’évènement organisé par untel que nous nous sommes connus.

      Les plus : image renforcée, vecteur de lien, créateur d’engagement…

      Certes ! ça demande aussi du budget, mais n’est-ce pas là un moyen fort pour créer un engagement de qualité ? Exemple : Michel et Augustin, Dacia (Renault)…

      A méditer.

  3. « Les petites marques qui n’avaient pas le budget pour investir dans des applications fan-gate, vont pouvoir dorénavant s’imposer face à leurs concurrents. »
    Pas forcément ok avec cette remarque car aujourd’hui sans budget ads, il est très difficile pour une marque d’approcher de potentiels fans. On le sait, une stratégie éditoriale, aussi bonne soit-elle ne suffit plus et Facebook doit être considéré comme un média payant (bientôt à part entière).

  4. Tous les changements de Facebook, sont faits pour contraindre les marques et les annonceurs à dépenser. ça m’énerve qu’il ya toujours des gens qui vont essayer de toujours justifier ces changements. Ouvrez les yeux please !

    1. Ça n’empêchera pas les sociétés qui ont du budget d’investir !

      Pour les indépendants ou les petites structures, ça va peut-être les forcer d’aller vers solutions de substitution pour promouvoir leurs opérations de jeux-concours entre-autre. Ceci étant ça reste la cible des grosses marques.

      Affaire à suivre en tout cas. Et pour ce qui d’ouvrir les yeux, il sont toujours bien ouverts quand il s’agit de mettre la main à la tirelire 😉

    2. Bonsoir Franck, oui nous sommes bien d’accord sur le principe que facebook nous oriente vers ses options payantes. Cependant, on peut avoir envie d’y renoncer et de justement ouvrir les yeux pour trouver d’autres alternatives. Il ne s’agit pas de justifier ces changements, juste de se les approprier et d’adapter sa stratégie pour limiter les impacts négatifs et essayer plutôt d’y voir les aspects positifs 😉

      1. Il me semble qu’il s’agit d’un win-win pour le Facebooker et pour Facebook. Cette initiative va dans le sens de l’expérience utilisateur et effectivement oblige les entreprises à dépenser plus. Elles sont les grands perdants ici mais n’oublions pas qu’elles sont clientes de Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page