Community Management

Définition : Community Manager

Le Community Manager ! Il nous faut toujours un article pour en expliquer sa définition.

Le Community Manager

Community Manager

Il faut toujours au moins un article qui traite de la définition du Community Manager,

dans un blog qui aborde régulièrement de ce profil.

Quelque soit le rôle que chacun lui donne, il est important d’avoir un avis personnel et une vision sur ce métier de l’internet, comme on l’entend parfois.

Devenu récemment l’animateur de communauté en bon français, qui pour le coup en jette moins sur le CV, il est de rigueur d’élaguer un peu le pourtours du profil.

Plutôt que de le ranger dans la case factotum du net, le Community Manager doit répondre à des points essentiels s’il veut exercer convenablement son métier en société ou en indépendant.

On trouvera d’ailleurs à l’indépendant, un rayonnement plus large du fait de sa latitude et de la possibilité qui lui est offerte de toucher à d’avantage de facettes du métier… raisonnablement ! En société on lui attribue plutôt un rôle cantonné à de l’animation (normal me direz-vous !) et pourtant ses compétences ne s’arrêtent pas là.

Ses principales compétences selon moi :

  • Connaissance et maitrise des principaux réseaux sociaux : Facebook, Google +, Twitter, Linkedin, Viadeo  –  Pinterest, Instagram, Foursquare et bien d’autres en second plan.
  • Maitrise de son sujet au sein de sa communauté
  • Culture du web
  • Elaboration des stratégies de communication sur les réseaux sociaux
  • Animer et fédérer des communautés
  • Communication de crise
  • Capacité et qualité rédactionnelles
  • Gestion de contenu
  • Référencement SEO SEM
  • Recherche d’engagement
  • Curiosité, écoute et analyse
  • Webmarketing
  • E-reputation
  • Sens de la fidélisation et du suivi
  • Veille, curation et bonne connaissance des outils principaux d’analyses de statistiques et de gestion des réseaux sociaux…

Les plus :

  • Création de blogs sous WordPress
  • Langages HTML, CSS et PHP
  • Photoshop
  • Montage vidéo
  • Compétences : Evénementiel, communication et marketing
  • Maitrise de l’anglais
  • Droit de l’internet…

Bien évidemment on peut allonger les listes ou déplacer ses compétences en acquis ou en option si je puis dire ainsi.

Il y a la nature du profil du Community Manager qui ajoutera également une plus-value. Selon son background, il pourra apporter un sens nouveau à sa vision du community management.

Le rôle du Community Manager

Community Manager Social Media

En dehors de la connaissance des outils qui évolue sans cesse en terme de qualité mais aussi en quantité, il est primordial pour le Community Manager de comprendre le rôle de sa communauté et d’interagir intelligemment avec elle.

A ce titre il devra rechercher l’engagement et maintenir un dialogue en apportant des réponses aux questions des internautes, mais aussi en cherchant à les intéresser sur des actions menées au sein de ladite communauté.

Son but sera de chercher à faire produire du contenu à ses internautes, à répondre, à interagir et à créer un échange durable par l’engagement. Il saura faire respecter sa charte et les valeurs de sa communauté.

Il saura détecter les influenceurs et les recruter sur des actions ou le relai d’informations est primordial. Un des aspects que l’on ne soulignera jamais assez : la fidélisation… elle est essentielle pour ne pas perdre ses internautes.

Il devra savoir agir en cas de crise, et avoir une capacité rédactionnelle qui ne soit pas figée mais parfois adaptée à ses membres. A ce sujet le Community Manager aura loisir d’apprendre au fil du temps, car les cas rencontrés sont divers et variés avec les internautes.

Il aura pour mission d’avoir une veille constante sur l’actualité social media afin d’en recueillir les tendances, les pratiques… Une capacité à rebondir sur l’actualité et rédiger du contenu en conséquence, sera primordial s’il veut interpeller et créer de l’engagement.

Il devra savoir user des jeux-concours et analyser les actions marketing/communication de ses concurrents pour en ressortir des résultats qu’il pourra exploiter dans la suite.

Au travers de ses fonctions, il sera à même (pas toujours le cas car souvent attribué à la fonction de social media manager) de dresser une stratégie de communication et la déployer sur les réseaux sociaux adaptés. Tout dépend ici de son intégration au sein de l’entreprise… à quel service est-il rattaché ?

En société il aura à apprendre la culture de son entreprise, ses besoins, ce qu’elle recherche et attend de lui. La visibilité étant un des points principaux, il faudra apprendre à l’entretenir tout en développant et en maintenant la notoriété de sa marque sur internet.

On parlera aussi de e-reputation. Marque employeur et marque employé sont également des termes à retenir. Il devra globalement être curieux et avoir une bonne culture du web.

En indépendant il sera plus à même de choisir ses missions selon leurs fréquences. S’il est spécialisé il pourra ne s’orienter que sur un secteur spécifique, faisant ainsi ressortir une expertise plus affinée.

Son rôle pourra également s’élargir si ses compétences lui permettent d’intervenir sur d’autres aspects, comme l’inbound marketing notamment qui devient une pratique parfaitement cadrée.

L’intérêt résidera alors dans la diversité des missions, et dans la complémentarité.

On peut également aborder les secteurs B2B et B2C où s’opposent souvent les maturités des profils. D’un côté on recense plutôt des profils séniors en B2B, où il est souvent de rigueur d’avoir des background commerce marketing.

On retrouve beaucoup ces profils dans les secteurs du marketing online où les sociétés développent des outils online, CRM, Big Data, EMailing… Ils ont souvent un rôle de technico commercial qui vient renforcer la fonction.

De l’autre côté en B2C, les profils sont en général plus jeune. Sortis d’écoles ils sont généralement orientés communication et sont de véritables passionnés issus de la génération qui est née avec le net et les outils online.

Le salaire du Community Manager

Oui je sais ! les salaires ne sont jamais le reflet d’une réalité. Ils sont plutôt situés en dessous et curieusement jamais au-dessus. On cherche juste une référence, et celle annoncée ici a pour source un article paru dans le magazine Challenges (n° 334 du 28 février 2013)

  • Le profil selon Urban Linker, cabinet de recrutement web : « Il doit avoir une bonne qualité d’écoute et des qualités rédactionnelles. Des compétences techniques sont également nécessaires pour gérer l’animation des sites. Il peut être amené à utiliser des outils collaboratifs (newsletters, blog) et les fonctionnalités des réseaux sociaux. Il aura pour objectif d’évoluer vers un rôle de social media manager.

 

  • Le salaire du Community Manager : de 24.000 à 35.000 € brut. C’est loin d’être une réalité et c’est aussi fonction de l’expérience du profil. Ça change selon s’il est un jeune diplômé, un jeune cadre ou un cadre confirmé. La structure dans laquelle il évoluera aura aussi un impact sur son salaire.

Un débouché pour le Community Manager : Le Social Media Manager

Le Social Media Manager :

  • Le profil selon l’APEC : Ce poste est ouvert à des personnes confirmées, passionnées par les réseaux sociaux, avec une bonne connaissance des techniques du webmarketing. Elles doivent pouvoir suggérer, voire imposer une stratégie nouvelle en termes de positionnement web au sein de l’entreprise »
  • Le poste (toujours selon l’article paru dans le magazine Challenges) : Il doit identifier et suivre les acteurs les plus influents du web et les lieux d’expression incontournables : blogs, Facebook, Twitter, Linkedin…
  • Objectif : optimiser la visibilité de la marque.
  • Le salaire du Social Media Manager : 50.000 à 80.000 € brut – Un salaire que beaucoup convoiterait !

Il peut bien évidemment évoluer vers d’autres postes comme responsable de projet web, responsable communication et des fonctions de consultant en interne ou en externe.

En conclusion

Ces quelques mots ne sont certes pas pleinement exhaustifs de la fonction du Community Manager, mais ils sont simplement là pour dresser un portrait. A mon sens le métier va encore beaucoup évoluer et se spécialiser.

De nombreuses écoles et centres de formations proposent des cursus de community management, en apportant des éléments nouveaux au métier.

On aborde de plus en plus la fonction marketing au travers des leviers, comme l’inbound marketing, le marketing conversationnel… et certainement beaucoup d’autres à venir.

En somme ce n’est pas un métier figé, mais plutôt flexible selon les profils et les attentes des sociétés en matière de gestion de communautés et de contenus entre autre.

C’est un métier qui a encore de longues années devant lui, surtout si on continue à évangéliser les entreprises sur l’intérêt d’une présence sur les réseaux sociaux. Sur ce point il y a encore un gros travail à réaliser, mais ça semble aller dans le bon sens.

N’hésitez pas à apporter votre propre vision et mentionner des points que j’aurai omis de mettre en avant et qui vous semble importants.

Note Générale
Votre Note
[Total: 1 Average: 5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Définition : Community Manager! This is the link: https://www.journalducm.com/2013/10/28/definition-community-manager-1367/